Créer un site Internet pour un club de pétanque


Pétanque

La blogosphère pétanque : Les blogs de tous les fondus de pétanque

Championnat Régional des Clubs

Dimanche 11 juillet 2010



Après la victoire matinale, l'après-midi permettait à la Pétanque Parthenaisienne de se confronter à l'équipe de Julienne (16).

Voici la composition de l'équipe de Parthenay.

Coach : Laborde Patrick
Equipe : Bouffandeau Christophe, Chamard Daniel, Guérineau Bernard, Laborde Patrick, Ménard Jean François, Neau Jean Charles, Praud Francis et Thibaud Francky.

14h30. Il est l'heure de reprendre cette première journée de championnat régional des clubs.

Les tête-à-tête sont équilibrés. Trois victoires (Toto, Bernard et Jean Charles) et trois défaites (Patrick, Francis et Francky) de chaque côté. Tout reste à faire ...
Parthenay 6 Julienne 6

La journée se poursuivit par les doublettes.
Pour ce faire, Toto et Bernard donnèrent l'avantage à leurs couleurs. Hélas pour nous, Daniel et Jean Charles ainsi que Patrick et Francky connurent deux revers qui redonnèrent l'avantage aux Charentais. Le score passait ainsi à ...
Parthenay 10 Julienne 14

Avant de débuter ce dernier tour, les Parthenaisiens savaient ce qui leur restait à faire pour l'emporter : deux victoires !
La première triplette composée de Francis, Toto et Francky ne laissa aucune chance à son adversaire : 13 à 0.
Tout le monde pouvait encore y croire, surtout les Parthenaisiens qui venaient de prendre la tête du match.
De leur côté, Jeff, Jean Charles et Bernard menaient 4 à 1. Les Charentais égalisaient à quatre en deux mènes. Les Parthenaisiens reprenaient le score : 6 à 4. Nouvelle égalité : 6 à 6. Les supporters des deux camps notaient que la partie était tendue, serrée... Ce fut la dernière égalité et tout doucement le score s'envola pour ... les Charentais qui finirent par l'emporter 13 à 6. ;-(
Parthenay 16 Julienne 20

Une défaite qui laissera un goût amer et d'inachevé pour cette première journée de championnat. Le bilan reste donc mitigé : une victoire, une défaite.


Lu 111 fois