Créer son blog Recommander ce blog Avertir le modérateur
> Boutique Boulistenaute 100% Pétanque

La vidéo du mardi soir : Odyssée des Champions : QUINTAIS vs DARODES

Un parcours sans faute, des parties impressionnantes et des résultats plus que satisfaisants. L'homme de cette journée est bel et bien Raymond AUBERT, capitaine de l'équipe de l'A.O.J. MANA, vainqueur de cette première journée.


Fanny existe-t-elle au masculin ?
Zanyelle :
Quelle est votre impression générale de cette première journée ?

Raymon AUBERT :
Cela fait trois ans que je n'ai pas vécu une journée de pétanque aussi sensationnelle. Trois années à chercher la satisfaction d'un jeu à l'image de mes attentes. Je tiens à souligner que le poste de milieu, assuré par Eric MONTGENIE change toutes les donnes de mon équipe.

Zanyelle :
Voulez-vous entendre que votre réussite est dûe, en majeure partie à un poste hautement assumé par Eric MONTGENIE ?

Raymon AUBERT :
Si je devais quantifier, je dirais que sa mission a représenté 80 % de notre réussite. Bien sûr, nous sommes une équipe, et chacun d'entre nous s'est exécuté avec les objectifs que nous nous sommes fixés.

Zanyelle :
Sans parler des parties de poules, votre équipe a fait sensation. Auriez-vous réservé le meilleur pour les parties importantes ?

Raymond AUBERT :
Non, notre jeu a été constant dès la première partie de poules. Nous nous sommes concentrés à remplir nos missions respectives, sans perdre de vue notre objectif. Bien sûr, nous gagnons davantage de confiance une fois les poules passées avec succès, d'autant plus que les équipes adverses sont par conséquent des équipes méritantes.

Zanyelle :
Vous parlez d'une constance, pourtant, les écarts n'ont cessé de se voir réduits dès les huitièmes de finale, entre votre équipe et vos adversaires.

Raymond AUBERT :
Il est vrai qu'au vu des scores, nous avons fait un parcours qui démontre la détermination notre équipe. En huitième, l'équipe de DUTON a marqué 5 points tandis que celle de MATHIAS en quart n'en a marqué que 2. L'adrénaline monte, comme on pourrait le dire, et le résultat en demie-finale a confirmé cette pugnacité que nous avons de façon collective.

Zanyelle :
En demie-finale comme en finale, deux scores impressionnants (13/0), estimez-vous que vos adversaires n'étaient pas au plus fort de leurs performances ?

Raymond AUBERT :
Je n'ai pas de commentaires à faire quant au jeu de mes adversaires. En demie-finale comme en finale, nous avons rencontré des adversaires de taille. Cependant, notre détermination s'est vue confortée par les deux scores et mon équipe se trouvait performante.

Zanyelle :
Une finale en quatre mènes, peut-on parler de palmarès ?

Raymond AUBERT :
Je ne la considère pas comme tel. L'élément important qui change complètement notre équipe se concentre autour du poste de milieu, comme je vous l'avais dit. C'est l'un des postes les plus difficiles à assumer, sinon, le seul. Et Eric MONTGENIE l'a assuré comme un génie !

Zanyelle :
Pour terminer, seriez-vous frustré par le manque de résultat aux qualifications pour le Championnat Antilles-Guyane, après un si beau parcours en ce dimanche ?

Raymond AUBERT :
Absolument pas. Il n'y a pas de place pour la frustration, chaque challenge étant complètement indépendant d'un autre.


Zanyelle remercie Raymond AUBERT d'avoir bien voulu répondre à ses questions.
Commentaires (0) Lundi 16 Mars 2009 Notez

L'Actualité Boulistenaute.com