Créer son blog Recommander ce blog Avertir le modérateur
DOUBLETTES LIGUE 2010 122.JPG


*** Bienvenue et bonne visite sur le site PETANQUE CLUB SAINT AULAYE***




QUALIFICATIFS LIGUE 2010 Doublettes.
DOUBLETTES LIGUE 2010 115.JPG

Promotion 2010
DOUBLETTES LIGUE 2010 119.JPG

Championnat vétérans 2009
DOUBLETTES LIGUE 2010 105.JPG

Régional 2009
DOUBLETTES LIGUE 2010 109.JPG

Provençal 2009
DOUBLETTES LIGUE 2010 122.JPG

Fête des rois (2009)
DOUBLETTES LIGUE 2010 122.JPG

Les mordus (saison 2009)
DOUBLETTES LIGUE 2010 122.JPG

Diaporama 2009
DOUBLETTES LIGUE 2010 107.JPG

Diaporama 2008
DOUBLETTES LIGUE 2010 116.JPG

Diaporama 2007
DSC02301.JPG


Archives
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      


Plan d'accés
QUALIFICATIFS LIGUE 2010 Doublettes.
> Boutique Boulistenaute 100% Pétanque

Les Finales des Championnats Nationaux des Clubs Féminins et Seniors !

Infos pétanque

Millau 2011
              Lorsque vous approchez de Millau vous apercevez des grands mats blancs reliés par des cordages semblables à un grand voilier. En s’approchant, on découvre une magnifique structure dominant la vallée, longue de 2460m et d’une hauteur de 343m : c’est le Viaduc de Millau.
             En rentrant dans la ville de grandes banderoles annoncent le Mondial de Pétanque .Il faut alors chercher un endroit pour stationner  et ce n’est pas une mince affaire pour celui qui n’est pas matinal.
              Une place trouvée, on peut se diriger vers un magnifique parc où deux grandes allées principales bordées de nombreux  stands, vous amènent vers un carré d’honneur de 16 terrains entourés de gradins pouvant accueillir des centaines de spectateurs.
                Déjà les inscriptions boulistenautes ont débuté. Je m’approche du stand où je suis accueilli avec gentillesse et où on m’explique qu’il fallait être inscrit mais comme je suis boulistenaute on m’appellera en cas de défaillance de certains incrits.Vers 15h00 un des animateurs  demande « jo24 » et  le concours à la mêlée débute. Trois parties sont prévues :j’ai le plaisir de gagner la première avec  le petit « Jacquot » qui me dit être champion de son département et vice champion cadet de Ligue : j’aurai pu tombé plus mal …….. La deuxième je joue avec « Kirat » qui me dit avoir fait deux fois les championnats du monde avec l’équipe de Turquie : je vais peut-être pointer…..La troisième  je joue avec Jérôme Leymarie, un briviste, qui perdra en quart du bec à bec contre Dylan Rocher futur vainqueur. Avec trois victoires on ne sera pas retenus au goal-average parmi  les huit joueurs retenus pour faire les demies.
                Déjà le speaker annonce que les inscriptions du Mondial Tête à Tête ont débuté. Je me dirige vers la Salle où se prennent les inscriptions. Après avoir photocopié et vérifié la validité de ma licence je me dirige vers le bureau d’inscription où je tire une enveloppe. Mon numéro est 2610 : ils ont dû  mettre un numéro de trop !!!! Mon numéro de terrain est le 492 sur le site du « Golf » : ils sont malades……. Je me retourne vers Jean  et  lui demande où il joue. Je reste au Parc me dit-il. Après l’avoir informé de mon tirage il m’explique que nous serons près de 2800 joueurs, que nous allons jouer sur quatre sites différents et que je devrai prendre une navette pour me rendre au terrain : ils ont tout prévu les gars…..
                Eliminé au tête à tête, pas de souci, on repart le lendemain pour le triplette, ensuite  pour le doublette pour finir le dimanche par le triplette mixte. Partis le soir vers minuit pour avoir voulu voir un Fazzino défendre  son titre  avec beaucoup de conviction et d’adresse ,il sera moins performant en quart le lendemain matin, nous laissons des  terrains  pour les pluparts déserts hormis ceux où se jouent les parties du dernier mondialito.Car éliminé du A vous réinscrivez dans le B et si vous perdez vous pouvez repartir dans un concours de 64 voir 128 équipes : un mondialito.Le jeu se poursuit parfois jusqu’à 4 heures du matin. Quel spectacle affligeant peuvent laisser certains négligents voir dégueulasses : les terrains et pelouses sont jonchés de papiers, bouteilles de plastiques et autres objets qui auraient très bien pu être déposés dans les nombreuses poubelles disposées partout dans le parc. Oh surprise le matin ! Nous retrouvons des pelouses arrosées et des terrains propres.
                La pétanque reprend son cours …..Après avoir   vu dans les carrés d’Honneur les joueurs en course pour la finale   on se prépare pour redémarrer à 11h00 la « compète » suivante : on est là pour jouer. Si on perd , ce qui est notre cas, on prend les allées pour trouver un attroupement où l’on va voir un Quintais, Lacroix, Suchaud, Rocher, Le Boursicaud en train d’en découdre…Les carrés d’honneur accueillent  au fur à mesure des tirages les équipes qualifiées en fonction des terrains disponibles : c’est sympa pour les anonymes….             
      A la recherche d’une partie à regarder on va trouver des Dordognots ; nos voisins Montponnais, Astériens, ou Thibériens que l’on va soutenir du regard et de la voix. On en profite pour parler pétanque voir palombière pour les chasseurs. On n’oubliera pas de prendre un pot pour discuter plus longuement. C’est aussi  ça la pétanque.
                Au travers des allées je salue des Libournais, plus loin des Castillonais  et je cherche le terrain 121 où jouent Jean et Maryline. Je trouve le 119, mais impossible d’avancer :  un attroupement de  spectateurs qui  ont envahi les terrains. Je m’avance et aperçoit le grand CORTÈS.
               Pas surprenant cette cohue car il joue avec le champion du monde Henry LAROIX et l’épouse de LEBOURGEOIS. Mais ! c’est Maryline qui pointe : je me glisse au milieu des spectateurs et arrive prés de Gérard DUMEZ qui regarde la partie.
Aïe ! Aïe ! Aïe ! Ils ont  pris un gros me dit-il ! Maryline se défend à l’appoint, Jean fait son boulot au milieu et Gaëtan ARDOUIN le briviste n’est pas mal au tir. A  5 à 9 les carottes sont cuites me dit Gérard, mais Cortès manque 2 mènes au tir et nos gars se requinquent. Foutaise,  le phénomène Riton tient la baraque  pour mener son équipe à douze avec une mène de gagne ratée au tir. Cortès n’est pas au mieux, la pointeuse adverse faiblit à l’appoint et nos Dordognots remontent à douze -douze.
Le public qui n’avait d’yeux que pour les champions commence à regarder nos Eulaliens qui ne lâchent rien. Mais voilà au moment de conclure, ne vont-ils pas craquer ? Une boule moyenne à l’appoint, reprise par la pointeuse adverse  frappée par Gaëtan. Point repris par l’adversaire mais regagnée par Maryline. Cortès  tire et manque. Trois boules à trois mais nous avons un bon point difficile à reprendre.Discusion, Riton décide de tirer le bouchon :on va refaire la mène. La première boule est un peu courte. La deuxième sera la bonne…Et non, le bouchon est juste couvert mais reste au tapis….Cortès pointe et regagne le point…Il ne faut pas trembler : frappé, gagné , manqué …perdu..Gaëtan super jusque là tire et manque. Jean qui n’a pas  trop eu l’occasion de tirer doit faire l’effort. Tranquille ,  il pousse cette dernière boule qui leur donne la gagne.
                   Ils n’y croient pas, ils viennent de battre ce qui se fait de mieux à la Pétanque : LACROIX-CORTES –Mme LEBOURGEOIS .C’est un véritable exploit et un souvenir impérissable de Pétanque à Millau.

Millau 2011

Millau 2011


Nouveau commentaire :


L'Actualité Boulistenaute.com




Infos Aquitaine

Derniers commentaires




Rss Rss