Créer son blog Recommander ce blog Avertir le modérateur












Notre Partenaire

















Partager ce site



> Boutique Boulistenaute 100% Pétanque

Avec une pensée pour Guy Tambourini


Les winners, Giles Izanic et André Leder
Les winners, Giles Izanic et André Leder
Plus d'une semaine avant l'échéance, le concours était complet. Vingt équipes soit 40 joueuses et joueurs inscrits (merci La Palice !), c'est dire l'engouement. Une équipe féminine, 5 équipes mixtes et donc 10 équipes de jules étaient sur la ligne de départ (dont une montée au pied levé pour remplacer "un betteravier" malade, merci).

Le secrétaire perpétuel de la
SVCP, Alain Fages, a pris en charge l'organisation du concours, du lancement des inscriptions au petit ménage d'après manifestation avec un peu de secours il est vrai. La partie la plus chronophage étant l'achat des lots, pour beaucoup acquis en solde. Ce qui permet de proposer des lots convenables à tous les concurrents et ce, pour un budget raisonnable.

A 21 H, tout le monde était là (bravo) et, après un court préambule de l'organisateur, le concours partait pour 6 tours de 10 prises. Dans une parfaite sérénité et dans une grande sportivité et on s'en félicite. Les classements intermédiaires affichés après chaque tour permettaient à chaque équipe de se situer (que de yo-yo), les petites pâtisseries et le café disponibles à la buvette de tenir le coup.

A environ une 1/2 heure par tour, la dernière feuille de résultats était rendue à minuit 30.
Un petit mot du secrétaire pour remercier les participants pour leur présence et leur fair-play et pour inviter chacun à avoir une pensée pour Guy Tambourini qui était un pratiquant assidu de ce jeu et l'annonce du classement (en PJ à cet article) assortie du choix des lots pouvait commencer. Dans l'hésitation et la bonne humeur comme d'habitude.
Le podium. 1er : Gilles Iaznic - André Leder avec 6002 points, 2ème : René Gandola - François Juillet avec 5941 points, 3ème : Paul Huré - Jean-Louis Prot avec 5629 points. 1ère équipe mixte : Annie Azoulay - Jean-Claude Crinier, 4ème avec 5611 points. 1ère (et seule) équipe féminine, Isabelle Gardet - Yvette Trives "Mamie", 19ème avec 4123 points, ce qui leur a valu un petit cadeau particulier.

Après les applaudissements dirigés vers l'organisateur (qui a apprécié malgré sa modestie naturelle...), les cidres bretons et normands, breuvages du vin d'honneur et les traditionnels quatre quarts pur beurre ont permis de clôturer sympathiquement la soirée sur le coup d'1 h 30 du matin. Un bien bel épisode du fameux (bien) vivre ensemble.


Une vingtaine de photos (dont celles de toutes les équipes)  sont à voir dans la Photothèque à la rubrique Manifestations.

Alain FAGES / 17.01.2015

concours_belote_2015.xls Concours belote 2015.xls  (320 Ko)


Adieu Guy


Notre ami Guy
Notre ami Guy
Atteint d’un terrible cancer du pancréas courant 2014, notre ami Guy Tambourini nous a quittés. Son état s’étant considérablement aggravé, il avait été transporté d’urgence à l’hôpital de Juvisy-sur-Orge où il est décédé.
Né juste avant la guerre, il allait sur 76 ans.
 
Vers la fin de l’an dernier, une rémission avait fait que nous l’avions un peu retrouvé. Avec son bon sourire, il disait durant cette courte période : « je suis en forme, je suis radioactif ! ».
 
C’était un pilier du club depuis sa retraite en 1998. Il avait aussi été licencié dans les années 1970 et il avait même fait partie du bureau en 1975. L'E.S.V Football l'avait également compté parmi ses dirigeants.
 
On le connaissait sous diverses « appellations », Monsieur
De Fursac (pour son élégance, il s’habillait d’ailleurs De Fursac),  « Tambou», « Tambour» voire « Tambourinox». C’était aussi le « Guytou de ces dames » qui l’adoraient et il les adorait. Pas d’origine transalpine pour rien !

Natif de Montreuil, il faisait partie de la génération qui avait participé la guerre d'Algérie en tant qu'appelé. Ensuite, il avait fait pratiquement toute sa carrière professionnelle à la SNECMA de Corbeil. Il habitait depuis fort longtemps la résidence
Duparchy à Viry-Châtillon. Il avait deux enfants et des petits-enfants.
 
Sur le terrain du club, son « coup de
Facom », un coup de main phénoménal, faisait quelquefois des ravages. Mais c’était la convivialité plutôt que la compétition qu’il venait chercher au club. Il aimait parler, plaisanter, rire ; un bon « collègue » comme on dirait dans le sud - avec la gouaille banlieusarde en plus - qu’on avait plaisir à voir arriver croquant dans sa pomme tous les après-midis.
 
Il était partie intégrante de ce « fond de club » indispensable à la vie associative, de ces hommes qui relient les hommes par leur comportement très social. Il participait volontiers aux petites fêtes du club et à des activités avec les jeunes et les anciens de la ville.
Il a fallu que nous apprenions la triste nouvelle le jour de la Galette des Rois au club, le type même de manifestation qu’il ne manquait jamais. L'annonce de son décès a d'ailleurs été fait avant le début de la manifestation.
 
Notre douleur est grande et juste tempérée par l’abrègement de ses souffrances. Nous penserons souvent à lui pendant des années et des années et, à coup sûr, à chaque évocation, c’est son sourire sous sa moustache qui nous reviendra en mémoire et ce ne sera pas triste.
 
 La
SVCP adresse ses condoléances attristées à son épouse Huguette, à sa famille et à ses amis.
 
Une enveloppe a été ouverte au club pour lui rendre hommage. Son généreux contenu a permis de déposer à l'église une raquette de fleurs portant l'inscription "SES AMIS DE LA SVP" et de soutenir la famille.
 
120 /130 personnes ont assisté à la cérémonie religieuse empreinte de beaucoup d'humanité et de dignité qui s'est déroulée le Jeudi 15 janvier 2015 à 14 H 30 à l'Église Notre Dame des Cités de  Viry-Châtillon. Parmi elles, aux cotés de la famille, une délégation de la FNACA qui lui a rendu des hommages militaires, des anciens collègues de la SNECMA, des gens du monde du football, des voisins et des amis
et 70/80 licenciés ou proches de la SVCP dont certains sont allés au cimetière. Cette dernière évaluation en dit long sur l'estime qui était porté à Guy au club, on n'en était sûr.

Il nous manquera au quotidien, c'est une certitude. Nous ne l'oublierons pas, c'est une autre certitude.
Adieu
Guy.

Une quarantaine de photos sont en ligne dans la Photothèque à la rubrique In memoriam.

Alain FAGES / 11.01 et 15.012015
 

Un peu la fête malgré tout


Toutes chaudes sorties du four du piano de cuisson
Toutes chaudes sorties du four du piano de cuisson
Les pâtissiers de la SVCP, Gérard Mario et Jean-Louis Prot s'étaient activés toute la semaine (et même avant pour broyer les amandes et en faire de la poudre) pour préparer rien moins que 220 galettes individuelles à la frangipane  "Maison" bien sûr. "Faut pas manquer" comme dit toujours Gégé Mario. Le secrétaire avait procédé à l'achat des 28 bouteilles de cidre artisanal breton et normand mais il y avait aussi d'autres boissons en accompagnement (eau plate et pétillante, sodas divers et variés). Quelques autres administrateurs pour mettre en place et débarrasser et on aura fait le tour des organisateurs.

Regroupé au son de la vuvuzela sur le coup de 16 H 15, une centaine de personnes (licenciés et famille) se pressaient dans le Pavillon des Boulistes Serge Bosredon et, avant de procéder à la dégustation, entendaient le petit speech prononcé par Alain Fages. Après s'être félicité de la belle assistance, il faisait une allusion aux évènements dramatiques de la semaine et appelait les sociétaires à être des acteurs du vivre ensemble puis il faisait part de la triste nouvelle du décès de Guy Tambourini apprise peu de tempsauparavant. Ensuite, il se livrait à une brève évocation de la très bonne année sportive 2014 (SVCP 1ère au classement Essonne, 7ème au classement Ile-de-France, beaux résultats aux Championnat de France et en concours fédéraux, 167 licenciés, 20 membres honoraires) en formant le vœu que 2015 soit du même acabit. Enfin, après avoir salué les nouveaux arrivants et les anciens licenciés, au nom de la SVCP, il présentait à chacun les meilleurs vœux personnels et sportifs pour l'année qui commence et encourageait les présents à applaudir les pâtissiers.

Les galettes sorties chaudes du four étaient ensuite disposées sur les tables et la consommation pouvait commencer aussitôt, suivie de commentaires flatteurs. "Alors, comment sont-elles ?" demandait-on, "Comme d'habitude, excellentes !" nous répondait-on un peu étonné que l'on pose une telle question. La qualité allait de soi, quel meilleur éloge ? Comme les cidres (et autres boissons) étant à la hauteur, on ne pouvait que se réjouir.

La quantité était-elle qu'il est en resté quelques dizaines. Il est vrai que chaque galette calait bien, que tout le monde n'a pas doublé la mise, que les évènements récents ne sont pas apéritifs et que la pyramide des âges du club fait que les appétits ne sont plus aussi féroces. Mas pas d'inquiétude, le reliquat ne sera pas perdu. Quand on voit qu'on a réuni 100 personnes qui se sont régalés, ont communiqué, fait connaissance, plaisanté, puis joué aux boules ou aux cartes pour même pas 200,00 €, on se dit que le but, passer un bon après-midi ensemble, a bien été atteint.

Félicitations encore une fois aux pâtissiers et merci aux présents.

Quelques photos (
à venir) dans la Photothèque à la rubrique Manifestations.

Alain FAGES / 11.01.2015

Une très bonne année


CLASSEMENTS SVCP ILE-DE-FRANCE ET ESSONNE 2014
Un dernier regard sur 2014 avant de se pencher sur 2015. Les différents classements sportifs "clubs" 2014 sont maintenant connus et pour la SVCP ils sont très bons aussi bien au niveau régional que départemental. Bravo à toutes celles et à tous ceux qui ont contribué à ces performances.

Classements Ile-de-France 2014
- 7ème club au classement général
- 7ème club TC
- 12ème club Promotion
- 4ème club Féminin
- 7ème club Vétéran
(Classement Jeu provençal non connu, dommage, la
SVCP était sûrement sur le podium)
 
Classements Essonne 2014
- 1er club au classement général
- 1er club au classement Féminin
- 1er au classement Jeu provençal –
Henri Coste
- 2ème club au classement Vétéran

Faire aussi bien en 2015 est un beau challenge !