Créer son blog Recommander ce blog Avertir le modérateur
Menu
Galerie



Vendredi 30 sept (Tir) - Samedi 1 & Dimanche 2 octobre
> PLAY DIRECT

RÉSULTATS SENIORS


RÉSULTATS FEMININ


Chaîne YOUTUBE
Sur votre écran de salon connecté "

>
REPLAY

WebTV




PETANQUE HANDI SPORT

Vendredi 16 Septembre 2022

Un article sur la pétanque handi sport avec une belle conclusion du champion Michel Loy


HANDI PETANQUE : un sport qui favorise l’inclusion

                                  La pétanque est un sport accessible à tous qui favorise le lien social et intergénérationnel, la mixité et la convivialité. On ne le sait pas toujours mais la pétanque est une discipline qui peut se pratiquer facilement quel que soit le handicap. A travers cet article consacré à l’handi pétanque, découvrez où et comment vous adonner au jeu de boules en mode loisir  ou compétition.

La pétanque, un sport accessible à tous

Que l’on soit en fauteuil roulant, déficient visuel, sourd ou malentendant, atteint d’une maladie psychique ou mentale, il est possible de pratiquer la pétanque. En effet, il n’est pas rare que les joueurs valides et handicapés se côtoient sur les terrains au sein de nombreux clubs de pétanque. Mêmes règles, même matériel, quand on lance les boules  et le but, il n’y a pas de différence !
Des règles spécifiques ont toutefois été intégrées dans les règlements. C’est le cas, par exemple, pour les joueurs en fauteuil roulant ou pour les déficients visuels qui jouent sur un terrain divisé en 49 cases afin de bénéficier de repères.
Certains handicaps, cependant, nécessitent un encadrement. C’est pourquoi la Fédération Française de Pétanque et Jeu Provençal (FFPJP) a signé des conventions de partenariat avec la Fédération Française Handisport (FFH) et la Fédération Française de Sport Adapté (FFSA). L’objectif : apporter son soutien à des publics ciblés pour favoriser l’inclusion et la pratique de la pétanque pour tous.

Pratiquer la pétanque dans le cadre de la FFSA

La convention qui lie la FFPJP et la FFSA  vise à accompagner spécifiquement la pratique de la pétanque chez les personnes atteintes de maladies psychiques et mentales. Encadrés par des éducateurs sportifs et/ou spécialisés, les joueurs handicapés pratiquent ainsi le jeu de boules majoritairement au sein de structures spécialisées ou à l’occasion d’événements et de journées dédiés.
 
Grâce à la pétanque, la FFSA cherche à favoriser l’insertion mais aussi le développement des personnes en situation de handicap psychique ou mental. Si elle a développé ses propres championnats, il arrive que des joueurs licenciés de la FFSA soient parfois invités à concourir avec des valides. Une façon de changer de regard sur le handicap !

La compétition pour les sourds et malentendants avec la FFH

Si les personnes sourdes et malentendantes jouent selon les mêmes règles que les joueurs valides, c’est la FFH  qui organise les compétitions de pétanque et de boules lyonnaises  qui leur sont dédiées et ce, uniquement pour ce public. Ces deux disciplines comptent environ 500 licenciés au sein de 42 clubs affiliés.
 
Ouverte à toutes les personnes atteintes de ce handicap pour une pratique loisir, la compétition exige du joueur un certificat médical attestant de la perte d’au moins 55 dB de la meilleure oreille sur 3 fréquences. Le port d’un appareil auditif est autorisé lors des championnats de France mais interdit au niveau international.
Les joueurs peuvent s’affronter en tête à tête, en doublette, en triplette (et en quadrette pour le sport boules lyonnaises). Les Championnats de France sont mixtes. Il suffit aux joueurs de s’équiper de boules homologuées pour la compétition, identiques à celles des valides.

Des tournois inclusifs et dédiés aux joueurs de pétanque handicapés

En dehors de ces compétitions organisées par la FFSA et la FFH, il n’existait pas de tournois dédiés aux joueurs atteints d’un handicap physique ou visuel comme cela peut être le cas dans d’autres disciplines. Plusieurs initiatives consacrées à l’handi pétanque ont ainsi vu le jour.

LA « NATIONAL HANDI PÉTANQUE MOTEUR ET VISUEL » À GY

C’est en 2019 que la première édition de la « National Handi Pétanque Moteur et Visuel » a été lancée à Gy, en Haute-Saône. Devenu lui-même handicapé d’un bras en 2017, Thibaut Wojeik a souhaité organiser une rencontre nationale handi pétanque pour les déficients physiques et visuels afin de « mieux structurer la compétition dans un esprit plus égalitaire ».
 
 
Viennent ainsi s’affronter sur le terrain des personnes en situation de handicap physique (moteur et sensoriel), non voyantes, mal voyantes, en fauteuil ou présentant une incapacité supérieure ou inférieure à 50%. Le club qui a créé une section handi pétanque a accueilli la 3e édition de cette rencontre en septembre 2021. De quoi faire du sport, se faire plaisir et continuer à vivre sa passion malgré le handicap.

LE « HANDI MONDIAL » DE LA MARSEILLAISE

Pour la première fois en juillet 2021 était organisé, dans le cadre du Mondial La Marseillaise, un concours de pétanque destiné à favoriser l’inclusion des personnes handicapées. Pour y participer, les triplettes devaient être composées d’une personne dite « valide », d’une personne en situation de handicap et d’un troisième équipier au choix.
L’occasion pour tous de participer à la plus grande compétition de pétanque du monde et de sensibiliser à l’intégration des personnes handicapées dans la société et notamment, dans le domaine du sport.
 
Le « Handi Mondial » de La Marseillaise organisé en juillet 2021
source : sporting4change
De nombreux champions de pétanque dits « valides » ont à cœur de soutenir les démarches en faveur de l’handi pétanque. Plusieurs d’entre eux œuvrent à travers la Team Gentleman’s, une organisation qui vise à accompagner les joueurs de pétanque porteurs de handicap au plus haut niveau. Ils ressortent souvent admiratifs de ses compétitions qui montrent à quel point les personnes en situation de handicap ont un mental souvent beaucoup plus fort que les valides.
Comme l’a dit Michel Loy alors membre de la Team Gentleman’s, « Le sport est à l’image de la vie : la compétition appelle les victoires et les défaites. On est des compétiteurs, on sait se relever. Mais le mental des personnes handicapées est encore plus fort que le nôtre. Si on avait le même, on serait à coup sûr plus forts ! ».

Guy Messager

Nouveau commentaire :