Créer son blog Recommander ce blog Avertir le modérateur
ADPJP




Association de Défense et de Promotion du Jeu Provençal


Il est des noms qui résonnent dans la mémoire collective des suiveurs du Jeu Provençal et de son histoire...Claude Ruiz en fait partie et il est rentré dans sa légende en atomisant litérallement les boules dans les années 80 où il était certainement l'un des trois meilleurs tireurs de France. L'apogée de cette période sera cette victoire dans le Provençal 1984 ou dans leurs jolis tee shirt bleus Claude tirant devant Lous Benoit Gonin et associés à l'ancien arbitre Mario Marini vont remporter ce Provençal de haute volée. Il aurait pu détenir le record de tir tant son 7 sur 9 pesa dans la balance mais le réglement mentionna qu'il avait tiré moins de 10 boules, le record restant à Maurice Guerrieri 1979 avant que Ben Mostefa ne le batte en 2014.


Peu importe car Claude comme on l'appelait plutôt que Jean Claude était un joueur de panache et d'attaque et les stats et chiffres très peu pour lui...

Exilé des Bouches du Rhône pour de sombres histoires extra sportives, le Lion n'avait pas dit son dernier mot et c'est sous de nouvelles couleurs et souvent avec des néophytes ou des inconnus qu'il allait encore briller, avec le Loiret il allait atteindre la finale du France Doublette 1988 à Meudon avec Marchioni battus pas les héraultais de Sansenacq et Cassagne, et en 1990 à Montauban les quarts de finale avec Lazaro pour l'Essonne. En triplettes une demie finale avec l'Essonne à Beaucaire en 1999 et en 1994 à Chevilly Larue et un quart avec le Loiret en 1989 à Mandelieu. 

Avant cela et fin des années 70 et milieu des années 80, des grands prix à la pelle dont Pertuis 1984 et Le Tholonet 1985 et surtout une adresse éblouissante qui subjuguait les spectateurs, ainsi il excellait dans le tir sous jambe au Jeu Provençal ou même en pirouette, bien à son image...


Au point qu'il fut appelé pour doubler l'acteur principal dans les scènes de tir du Film de José Dayan "Plein Fer" dans la décennie 80. Quelques années plus tard nous le retrouvions avec grand plaisir pour la reconstitution de la naissance de la Pétanque à La Ciotat et le centenaire du jeu court en 2007 avec ses compères Benoit Gonin, Macari, René Mussi, Puce Guidoni dans leurs tenues provençales du plus bel effet.

Originaire d'Arenc à l'entrée de Marseille, Claude adorait Saint Victoret son patelin, et si il avait du s'exiler c'était pour mieux y revenir et il gardait de nombreux amis ici.

C'est un grand qui s'en va, un monstre d'adresse, capable de tout et des plus beaux tours de magie, qui font la décision. Mais aussi un bel ambassadeur du Jeu Provençal dans des terres lointaines où il l'avait fait connaître, aimer et briller comme indiqué plus haut.

Plus haut, plus fort, plus grand, plus fou...C'était Claude Ruiz...

Adésias Champion, condoléances à la famille, aux proches et aux amis.

Vincent MEGER "Raoul30" - 28/12/2021 (Tous droits réservés)





Rédigé par Vincent MEGER le Mardi 28 Décembre 2021 à 19:47 | Commentaires (1)
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Il venait d'avoir 95 ans la veille, presque aussi agé que les platanes du Pré ! Riri ARNAUD s'en est allé ce 4 décembre au terme d'une vie plus qu'accomplie ici à Beaucaire. Une figure du Pré et de la boule éponyme, et dont le Boulodrome porte le nom depuis une dizaine d'année.


Paysan acharné qui avait l'amour du travail bien fait, maraicher et viticulteur, Hilarion ARNAUD pour l'Etat civil, s'était vite épris de la Longue ici au Pré où c'était quasiment une religion dans les années 60 avec le fameux Grand Prix de la Foire et les merveilleux concours aux noms évocateurs pour les anciens beaucairois : Quittard, Richtarch, Gallasteguy, Le Rouge...Au contact des champions comme Ebro Messonnier Garcia et de jeunes champions comme Bertrand ou Pascal, sa passion s'affirme et il joue la plupart du temps avec ses amis Zé Arnaud, Corréard, Daluz, Manzanares, "Poto" Rodriguez, Loulou Eymond dit Caillette et son fils Alain qui va vite suivre ses pas.


Le point d'orgue de sa carrière sera cette finale du Midi Libre 1990 chez lui, sur son pré où il va rentrer dans les arènes justement avec Loulou et Alain pour défier les prestigieux Macari Massoni Cortes dans un duel qui hélas tournera trés court avec la finale la plus rapide de l'histoire du concours en 45 minutes, et une fanny mémorable au cours de laquelle Alain Cortes ne joua que 4 fois suite à deux tirs au buts réussis du blond Dédé Massoni au sommet de son art. Un grand souvenir quand même pour Riri qui parlait encore de cette longue demi finale où dans un duel 100% beaucairois ils avaient terrassé après 4 heures de jeu leurs frères de Pré de la Boule Taurine Jeannot Tichit Thierry Traulet et Joel Palot.


Pointeur pur, spécialisé dans la roulette, tout un art ici sur le limon du Pré, Riri était d'une patience et d'un calme imperturbable et doté d'un gros mental, il savait que toute partie pouvait se remonter quel que soit le score. Il jouait avec de grosses boules en 78 et on voyait souvent ses grosses sphères ATX bien lisses s'approcher très prés du but, et gagner des points invraisemblables. Excellent observateur et analyste il se révélait un grand meneur de bouchon et un bon capitaine. Il avait gagné plusieurs grandes classiques régionales et fait de beaux carrés comme ici pour le Grand Prix mais aussi à Vauvert, Bellegarde, Arles, Saint Martin de Crau entre autres.


Il aura joué à la longue tant que ses forces le lui auront permis et ces dernières années il avait raccourci la distance à son grand regret pour jouer les aprés midi avec les plus anciens...Mais il restait un spectateur avisé des belles parties qui se déroulaient encore sur le Pré Beaucairois pour le Grand Prix ou autres. 


C'était une figure locale, et il avait l'estime de tous et leur reconnaissance. Nous ne reverrons plus sa silouhette un peu courbée apparaître au détour d'un platane et son regard clair illuminer un bonjour ou une discussion à l'ancienne en toute amitié.


Adésias Riri le sage, nous sommes fiers que ta maison porte ton nom, sur cette plaque du Boulodrome. Tu peux l'être aussi de ta belle et longue vie et du bonheur que tu as donné aux autres.


Toute notre amitié et nos condoléances à Marie Antoinette son épouse, à Alain et sa soeur Hélène et toute la famille, ainsi qu'aux amis de la Boule du Pré et d'ailleurs.



Les obsèques auront lieu ce mardi 07 décembre à 10 heures au cimétière de la ville route de Saint Gilles.



Vincent MEGER "Raoul30" (tous droits réservés) - Décembre 2021.


Rédigé par Vincent MEGER le Dimanche 5 Décembre 2021 à 21:12 | Commentaires (0)
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest


Une vraie belle histoire, une tranche de vie, un album de familles, de copains d'abord en ce centenaire Brassens...C'est l'exploit qu'ont réalisé les amis de la Fanny d'Uchaud en décrochant le titre de Champion de France des Clubs 2021 à Saint Yriex en Charentes en battant en finale la team de Le Mée après avoir sorti en demi Issy les Moulineaux et surtout en quart les tenants du titre de Mouans Sartoux emmenés par Chrsitophe Martello, Patrick Griseri et consorts.


Alors bravo et félicitations au Padre Patrone Eli Bonzi champion avec ses deux fistons Hervé et Olivier et au Papa Henri Paul Mejan sacré avec son fils le blond Laurent, les deux familles complétées à merveille par des amis quasiment des frères eux aussi, depuis le temps, Olivier Blanc dit le Boeuf et Jean Louis Ricci aussi à l'aise boules en mains que dans les arènes naguère. Et une mention spéciale pour leur coach et Président Guy Borne à la résistance exceptionnelle pour au final une immense joie. Ils pouvaient être fiers les joueurs de la squadra Néroverde en entendant resonner la Marseillaise qui pour les Bonzi ressemblait au Fratelli Italia, ce lundi soir loins de leurs terres mais si proches de nos coeurs. 

Passés ces éloges et ces félicitations vraiment méritées et la fierté de voir le Gard remis sur le devant de la scène du Jeu Provençal en version clubs, notons quand même notre désaccord philosophique sur le déroulement de ce type de championnat du début à la fin avec les parties au temps qui dénaturent le Jeu Provençal et ne correspondent pas à l'esprit séculaire de ce merveilleux jeu de boules où tout doit toujours rester possible...Ne plus prendre le temps de faire une partie de longue, c'est commencer à perdre son âme, c'est le début du renoncement...Dans ce monde fou où tout va si vite, que ceux sont pressés aillent jouer à la pétanque, à la Lyonnaise ou faire autre chose, mais de grâce préservons les charmes et les valeurs de notre Jeu si bien incarnés  en ce week end de Toussaint par des amis vrais mordus de Longue.

Bravo Uchaud !


Vincent MEGER "Raoul30" 11/2021 - Tous droits reservés.

 

Rédigé par Vincent MEGER le Jeudi 4 Novembre 2021 à 20:07 | Commentaires (0)
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest
1 2 3 4 5 » ... 58