Créer son blog Recommander ce blog Avertir le modérateur




Association de Défense et de Promotion du Jeu Provençal
Il avait monté une école de Jeu Provençal ce qui vous classe tout de suite un bonhomme...Oui au coeur des années 90, dans son village de Bellegarde et le canton de Beaucaire Robert Ribière avait fait naître chez les plus jeunes la passion et l'envie de jouer à la longue et de faire les trois pas. Un sacré pari, réussi d'ailleurs avec de nombreux champions qui sont sortis de cette formidable pépinière. Hélas aujourd'hui cette vocation a disparu et le renouvellement des générations de joueurs de  Provençal ne se fait plus, et dans le Gard encore plus qu'ailleurs...

Un sacré bonhomme le Robert, une figure, un emblème du village, avec son caractère trempé, ses coups de gueule sur les jeux, mais aussi ses courses après les boules, ses sauts, ses feintes et sa présence dans des parties à l'ancienne où galéjades et humanisme présidaient aux débats...

Digne héritier de son Père le grand Liberté Ribière immense joueur des années 30 à 50, pionnier du Jeu Provençal et qui joua avec les meilleurs gardois comme Jean Ferret, Antoine Arpinon, les Roussel de Saint Gilles ou encore le grands Cialdi et Alteirac, il a très vite été plongé dans la potion magique de la Longue et suivi les exploits du Papa (voir photos) et naturellement il consacra sa vie à cette passion dans son village de Bellegarde sur le magnifique Boulodrome où il s'attacha surtout à transmettre aux jeunes les gestes et la devise qu'il avait fait sienne et qui orne son livre "Adresse, Elégance, Ténacité, Liberté" comme un slogan à une République Longuiste !

Excellent joueur et redoutable gagneur il se qualifia pour le championnat de france 1986 à Pra Loup avec Alfred Dupin et Paul Chabalier puis l'année suivante à Sète avec Pierrot "Nana" Verdelhan et Roland Tomatis et remporta les plus belles classiques régionales comme le fameux tête à tête Gallasteguy à Beaucaire et bien d'autres carrés d'honneur...Sa course légèrement zig zagante et son tir en cloche faisait un malheur et il était aussi très doué à l'envoi sur le jeu mouillé...Mais surtout il aimait faire vivre la partie et commenter chaque boule, chaque option dans un esprit toujours fair play même si parfois il pouvait tomber dans la caricature très provençale...Il va manquer sous ses platanes de Bellegarde qui ne le voyaient plus guère depuis quelques temps...Il va manquer à ses amis les Chabalier Bartoli, Théophile, Agreil, Pastouret, Agniel etc et il rejoint certains déja  partis comme Saury, Dupin,  Biesse, Zaltron, Verdelhan, Lashermes, Novi et autres noms qui ont fait l'histoire des boules ici sous la Vierge de Bellegarde...

Alors oui il nous laisse mais regardez ce qu'il nous laisse, ces champions de Jeu Provençal et ce Livre "Pour que roule la boule" approche très détaillée de la pratique et de l'entrainement au Jeu Provençal...Mais aussi ces mordus de pêche qui s'adonneront à leur passion sur le Lac qui porte désormais son nom et qu'il avait initié via son école de Pêche locale. Un éducateur et un bénévole hors pair, ne comptant ni son temps ni sa peine, très bon pédagogue, qui aimait transmettre et divertir. 

Adésias Robert, cette dernière partie tu n'as pas pu la remonter et la gagner, mais tu as lutté comme un Lion, à la loyale, pour vaincre cette sale maladie et tu peux être fier comme tu peux être fier de ce que tu as apporté aux autres.

Merci à toi au nom de tous les amoureux du Jeu Provençal pour l'ensemble de ton oeuvre.

Et comme tu leur aurais dit en les laissant le soir "Au revoir les enfants..."

Condoléances à son épouse, à ses enfants Sylvie, Ludovic et Frédéric, à sa soeur, à son frère René qui doit être inconsolable et à la famille. Courage à eux et aux amis.

Vincent MEGER le 23 février 2021

 




Rédigé par Vincent MEGER le Mardi 23 Février 2021 à 12:31 | Commentaires (1)
Disparition de Jojo PASTOURET dit "Jojo le Frappeur" de Beaucaire.
En ce jour froid d'hiver nous avons appris le décès à 83 ans, d'une des figures Pagnolesques des Boules et du Pré de Beaucaire dans les années 80/90.

De son vrai nom Yvon PASTOURET, il s'était vite fait un surnom au Jeu Provençal sous la tour Saint Louis de Beaucaire et ses 400 platanes, "Jojo le Frappeur"...Tout un programme tant vous l'aurez compris l'homme à la moustache et au bob fracassait tout ce qui pouvait passer à sa portée...
 
Et quelle époque avec ces réparties et ces anecdotes croustillantes qui faisait d'une partie de longue un vrai cinéma permanent...Une fois un joueur lui dit "je t'ai cherché dans l'annuaire des tireurs et je t'ai pas trouvé, il a répondu "malheureux tu t'es trompé tu aurais du regarder aux frappeurs !" Il fallait le voir quand il s'essayait et qu'il se mettait dans le rond avec des mimiques uniques et inoubliables ou qu'il te disait "léve toi de là je vais tirer !"...
Il s'est élancé une dernière fois pour rejoindre ses amis et coéquipiers Beaucairois et continuer la partie la haut, avec les Léon Deylaud, Charlot Garcia, Jeannot Manzanares "la fléche", Pierrot "Poto" Rodriguez et tant d'autres...
 
Repose en paix Jojo, Beaucaire ne t'oubliera pas.
 
Condoléances à la famille et aux proches.
Vincent MEGER et la Boule du Pré.

Rédigé par Vincent MEGER le Dimanche 27 Décembre 2020 à 20:28 | Commentaires (0)
Gérard VIGUE ici à droite avec le blouson de Champions de Ligue au Championnat de France de Mandelieu 1989 avec son fils Jean-Marc VIGUE à droite et Jean-Marie EGIDO au centre.
Gérard VIGUE ici à droite avec le blouson de Champions de Ligue au Championnat de France de Mandelieu 1989 avec son fils Jean-Marc VIGUE à droite et Jean-Marie EGIDO au centre.
Aujourd'hui nous avons appris avec peine le décès de Gérard VIGUE de Perpignan à l'âge de 81 ans. 

Licencié à la Pétanque Saint Martin de Perpignan toute sa vie, ce grand serviteur des Boules, fut Président de ce club phare des P.O pendant 17 ans.

Il jouait aux deux jeux Pétanque et Jeu Provençal mais avait une très nette préférence pour ce dernier. Il avait d'ailleurs transmis cette passion à son fils Jean-Marc tout jeune et talentueux et avait eu la joie de pouvoir se qualifier plusieurs fois aux Championnats de France, avec même un titre de Champion de Ligue à Narbonne en 1989, les qualifiant pour Mandelieu en compagne de Jean Marie EGIDO. 

Professeur de Physique il débuta sa carrière à Nîmes et c'est là qu'il contracta le virus du Provençal notamment en allant voir jouer les cracks au Midi Libre dans les jardins de la Fontaine.

Une grande figure du Jeu Provençal Catalan, s'en est allé, un gentleman des boules, respectueux et fair-play en restant compétiteur et combatif dans l'âme comme un rugbyman de l'USAP ou des Dragons Catalans.

Il ne nous pas vraiment quitté car Jean Marc son fils lui ressemble beaucoup et portera encore la flamme du Père avec fierté et talent comme une passion en héritage. 

Sincères condoléances à son épouse, à ses fils Jean-Marc et Philippe, aux proches et amis et au Club de Saint Martin Perpignan.

"Ne dites pas il nous laisse, regardez ce qu'il nous laisse !"

Merci à Jean Marie EGIDO pour son aide et pour les photos

Vincent MEGER "Raoul30" - 18/09/2020

Le sourire de Gérard VIGUE fier d'être Champion de Ligue Languedoc Roussillon avec les jeunes, son fils Jean Marc et le blond Jean Marie EGIDO sous les couleurs de Saint Martin Pétanque Perpignan
Le sourire de Gérard VIGUE fier d'être Champion de Ligue Languedoc Roussillon avec les jeunes, son fils Jean Marc et le blond Jean Marie EGIDO sous les couleurs de Saint Martin Pétanque Perpignan

L'article du Midi Libre Perpignan
L'article du Midi Libre Perpignan

Rédigé par Vincent MEGER le Vendredi 18 Septembre 2020 à 19:00 | Commentaires (1)
1 2 3 4 5 » ... 54