Créer son blog Recommander ce blog Avertir le modérateur
ADPJP




Association de Défense et de Promotion du Jeu Provençal



J'aimais beaucoup cet homme. Nous l'aimions tous. Un homme qui avait le Jeu Provençal et les pas du tireur dans la peau et dans le coeur...Lui le fameux danseur nous laissera en mémoire son style et sa course d'élan majestueuse et implacable. Ses plus belles images.

Claude RIVOIRA s'en est allé dans ce frais matin de Mistral a 83 ans et même diminué ces derniers temps, il gardait toute sa tête et sa grande mémoire du jeu qu'il savait si bien raconter...

Alors beaucoup d'émotion en apprenant la nouvelle, tant j'aimais le retrouver la bas dans la halle de Rassuen pour qu'il me parle des anciens et des légendes du siècle. Il m'embrassait et me prenant par la main, me parlait de ce Provençal 1963 où à 25 ans avec son père il avait atteint la finale ou encore du génial Philippe Saury avec qui il avait remporté le Midi Libre en 1988...De la science de son meilleur ami le sorcier François Polichetti à la classe de la famille Chauvin, du rendement époustouflant du grand "Bertrand" au talent décelé très tôt du jeune "Ben" nous parcourions ensemble ses souvenirs de parties pour mon plus grand plaisir...

Mais Claude c'est d'abord et surtout une histoire de famille...Originaire de Gréasque en plein Bassin Minier il va tout naturellement tomber dans la potion magique des boules et du Jeu Provençal aux côtés de son père Mario et sera à bonne école avec les Marcengo, Santoriello, Polichetti bien sûr qui très vite remarqueront ce jeune grand et mince, stylé et gagneur.

Sa carrière et son palmarès sont résolument tournés vers les classiques comme on dirait pour un coureur cycliste et même s'il participa à 4 championnats de France il n'y connut pas un grand succès. Par contre sur sa carte de visite figurent les plus belles affiches  comme Digne avec Polichetti et Guy Chauvin (équipe qui disputa le Grand Prix de Digne dans la même composition pendant 40 ans voir photo ci dessous), Pertuis avec Polichetti et Tellez,  La Tour d'Aigues avec Henri Salvador lui-même et Simon Consolin son grand pote, Sisteron deux fois avec René et Guy Chauvin, Brignolles, Vidauban, Arles, Beaucaire, Istres, etc et surtout point d'orgue de sa carrière ce Midi Libre remporté magistralement avec les nîmois Denis Salvador et Philippe Saury en 1988 à Beaucaire en battant en finale Mimi Escarra Guy Gastaldi et Jules Marcolini de Biver au terme d'une partie où Claude fit gros tir dans la carré dressé sous la tour Saint Louis au coeur du vrai Pré. Le regret de sa vie restait le Provençal comme il le raconte dans l'interview au journal éponyme avec ce funeste souvenir de cette finale perdue avec son père Mario et Marius Maurel par Fanny en 63 face aux marseillais de Saint André  Ruggeri Alfaro et Simonetti...Gros regrets surtout quand il me reparlait de ce quart de finale perdue dans les années 90 avec Robert Toscano et Ben Mostefa alors qu'ils semblaient sur une voie royale après avoir sorti tous les favoris..."Il ne manque que celui là et c'est le plus beau..." répétait il.

Histoire de famille tant il était fier de voir son petit fils Thomas reprendre le flambeau et se révéler un jeune prodige au tir à même pas quinze ans au Midi Libre avec son père Anthony Casado et Malacarne et dont il parlait les larmes aux yeux...Et la famille des boules à Istres Rassuen qu'il avait rejoint il y a 27 ans et où il avait intégré le bureau de la Boule Gazeuse apportant toute son expérience.

Il est parti comme pour une dernière danse lui qui adorait ça,  gentleman tireur, tout en prestance et sûr de sa force. Son sourire brillera sur les siens et sur tous les amoureux de ce jeu merveilleux à l'accent Provençal.

Nos meilleurs sentiments et toute notre amitié à sa compagne Jeanine, à son fils Frédéric du côté d'Aubagne Gémenos, à Anthony son gendre et bien sûr à Thomas son plus bel héritier...Le talent et l'adresse ne s'effacent jamais, ils se renouvellent au fil des générations dans un héritage magique. 

Adésias Mister Claude et Merci pour tout !



Les obséques auront lieu ce jeudi 14 octobre à 14h30 au Crématorium de Martigues.



Vincent MEGER "Raoul30" - 12 Octobre 2021 (tous droits réservés)



Rédigé par Vincent MEGER le Mardi 12 Octobre 2021 à 20:00 | Commentaires (1)
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest




Les professsionnels en hommage à celui qui vient de nous quitter "Le Professionnel"...Oui ce dimanche soir sur la piste du stade de Cabestany, Cédric Cazorla d'une frappe limpide et symbolique paracheva le doublé catalan au terme d'une partie à sens unique 13/4 où l'Allier de la famille Valentin et Perrot visiblement au bout du rouleau et tétanisés par l'enjeu n'eut pas son mot à dire...Coup de chapeau quand même à ces trois joueurs néohyptes du Bourbonnais licénciés à Bellerive sur Allier, et notamment au papa Thierry Valentin souffrant et qui doit subir une intervention chirurgicale dans les jours à venir.


Drôle de doublé finalement deux ans pour Patrick et Thierry Pedragosa et Cédric Cazorla après le Parc Foucault de Montauban avec un épilogue plus simple que pour le premier sacre mais aussi des parties diablement compliquées précédemment comme cette demie finale très inégale où partis pour faire cavalier seul avec un  jeu magistral (11/0) ils voyaient les talentueux gardois emmenés par un Marvin Romero de gala avec Simon Chamberon et Claude Gosselin leur revenir sur les talons (11/10) avant de profiter d'une mène peu chanceuse sur les données de leurs adversaires pour leur porter le coup de grâce fatal...Vraiment dommage  pour les sociétaires de la Boule des Anges de Générac qui sur leurs qualités et le jeu déployé dans ce championnat auraient bien mérité le tricolore...


Et que dire de cette partie de la veille dans le noir (désolé mais carton à l'organisation qui n'a pas prévu un éclairage suffisant...Et comment expliquer l'absence de vérification malgré un cahier de charges qui est en principe bien calé...) en quart où les champions futur récidivistes venaient à bout de l'excellent Valdés avec Fontani et Peyronnel, les pertuisiens et leur délégué légitiment déçus de la tournure des événements et qui n'ont pu disputer leurs chances équitablement...

Oui vraiment ces quarts de finales disputés sur un terrain vague aménagé en jeu de boules (très dur à jouer surtout avec la pluie tombée la veille qui n'autorisait que l'envoi et encore très incertain...)  et à la bougie furent le gros point noir de ce championnat et il semble quand même étonnant que personne n'ait pensé à faire allumer les projecteurs du stade juste à côté ce qui eut apporté un peu plus de luminosité dans cette pénombre...A moins qu'on n'ait pu joindre les services techniques de la ville, mais autant d'aproximations laisse quand même perplexe...Et sur cette partie les doubles champions 2017 2018 Segui Martini et Girard de Draguignan peuvent avoir "les boules" (sic)  battus par les "fous Allier" 11/9 dans le noir, alors que leurs collégues varois Kimouche Ferhat Lassagne peuvent nourrir des regrets tant ils ont eu du mal à y voir quelque chose dans leur partie que nous avons tenté de suivre intégralement face à Romero...Et de même pour les isérois de Vivenza Chenal et Amico qui s'inclinaient à l'aveugle face aux franciliens de Bedier La Bionda et De Luca qui voyaient mieux le jeu qu'eux, rageant surtout après un aussi beau parcours qui les avaient vu écarter samedi matin les grand favoris Rouvin Ben Mostefa Kerfah hors de forme, et ensuite la très bonne team gardoise Vaillant Lauvaux Vargas en 8éme...

Doublé donc pour les frères Pédragosa qui sont de véritables métronomes d'appoint et se connaissent par coeur, ce qui leur permit de tourner à bon escient comme en fin de demie finale pour arracher la décision, accompagnés de leur phénoméne de bombardier Cédric Cazorla qui affiche des stats toujours aussi constantes au tir avec sur le championnat un score autour du 6 à 7 sur 10 et ça c'est énorme...

Ambiance conviviale pour ce championnat, mais carré d'honneur discutable et étroit qui permettait certes de profiter de la tribune mais trop de grillages et manque d'espace flagrant...Sur ce point là comme sur l'éclairage la veille, on a perçu un sentiment d'inachevé chez les suiveurs...Dommage car les bénévoles des buvettes (hors prix de consommation élevés), des tee shirts, de l'accueil et pass sanitaire furent parfaits avec le sourire, cet art de revevoir et ce soleil catalan dans la voix...

A l'an qué ven et pourquoi pas un triplé des Frères Pédragosa et Cazorla qui les verrait égaler les légendaires bas Alpins Lafleur Angelvin Capelle qui s'imposérent trois fois d'affilée en 1986 1987 et 1988, ils en ont les moyens mais les prétendants seront là !

Vive le Jeu Provençal !

Vincent MEGER "Raoul30" - 09/2021 (tous droits réservés)

 


Rédigé par Vincent MEGER le Mardi 7 Septembre 2021 à 12:24 | Commentaires (1)
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest



Pour changer un peu et nous avons choisi l'image du Monopoly qui rime avec Cabestany pour cette 75éme édition du Championnat de France...Stratégie, patience, chance, adresse et adresses, autant de similitudes qui guideront 3 joueurs vers la fortune tricolore et la plus belle tenue de leur patrimoine longuiste...


Ici en terres catalanes, aux porte de l'Espagne ils seront nombreux à vouloir batir un chateau éponyme ou tout simplement conserver leur  couronne comme les tenants du titre de 2019 qui seront à domicile les frères Pedragosa Patrick et Thierry avec Cédric Cazorla qui chercheront un deuxième maillot d'affilée après une année 2020 vierge de championnats et leur paletot tricolore conquis en 2019 sur le Cours Foucault de Montauban. 

Mais attention d'autres formations se présentent devant la fameuse Rue de la Paix ou Avenue des Champs Elysées boulistes avec de gros moyens et de grandes ambitions, venant du Var notamment mais aussi de toute la PACA, du Gard, de Haute Garonne et d'autres départements tout aussi ambitieux...

Quels seront les snipers en série et les maîtres pointeurs qui sauront déjouer tous les pièges de ce Monopoly longuiste, éviter la case prison ou les points perdus dans la caisse de communauté des ramis ou des démarquages rageants...Pour revêtir le dimanche prochain la plus belle des tuniques, le fameux maillot tricolore et entendre sans doute la Marseillaise la plus envoûtante de leur vie ?...

Quoi qu'il en soit, c'est avec un grand plaisir que les meilleurs spécialistes de la longue distance prendront la route du Sud Roussillon terre de Jeu Provençal si il en est. Oui à Cabestany on aime le Jeu Provençal, au point d'organiser un championnat de Ligue récemment et plusieurs championnat départemenaux ces dernières années ici sur les terrains de la Germanor et toujours avec une grande réussite.  Et l'équipe de l'Amicale Bouliste Cabestany comme le CD66 auront une pensée pour le Président Jean Luc Dubuc récemment décédé, eux qui savent recevoir leurs hôtes avec les fameuses cargolades et grillades autour de bonnes choses et dans une ambiance latino rugby si typique à cet extrême sud de France où il fait si bon vivre et jouer.


Alors doublé pour les tenants du titre ou changement de donne et prise de pouvoir par de nouvelles têtes ou à nouveau des têtes d'affiche ? Ils sont nombreux à postuler pour les trois tuniques tricolores toujours aussi magiques et finalement ce championnat s'annonce très ouvert eu égard le contexte de moindre pratique et références et également de grands absents dont les STIEVENART, TERRENO, GAUDILLIERE, ROUX, CASSINI, SERRANO, MATRAGLIA, TORRES, ONDE, GRIMALDIER, BOSSY, GASTALDI, PELLEGRINI, DOMENGE, BERTRAND entre autres, voici comme chaque année une liste d'équipes (26) pour vous aider à vous faire une idée mais sans dévoiler mon pronostic personnel même si naturellement j'ai une petite idée...Et pour respecter la tradition je délivre encore ma désormais traditionnelle et lapidaire formule "difficile de se prononcer surtout quand on connaît la noble incertitude de notre jeu favori" et les aléas qui peuvent surgir au coin d'une donnée qui casse, comme dans un contre moisi sur un tir important...Le petit plus, la chance, ce fluide invisible qui habitera les futurs champions et sans qui les grandes choses ne peuvent se faire...


Bonne lecture et bon pronostic à tous !



Grands Favoris *** (3) :


127 PEDRAGOSA P et T CAZORLA C (CD66) : Logiquement les  tenants du titre parés du maillot et à casa seront les candidats naturels au doublé. Ils ont les qualités pour le faire même si avec le COVID ils ont moins joué en 2020 et 2021 et aussi moins gagné. Néanmoins Cédric Cazorla reste un des tireurs les plus efficaces et si les frangins Pedra sont à leur niveau et à leur régularité, ils auront une hargne décuplée par le costume qui sera difficile à endiguer. Dans les premiers choix évidents.



105 ROUVIN F KERFAH A BENMOSTEFA M (CD83) :

La Dream Team comme on l'a surnommée en fin d'année quand on a appris que ces trois champions allaient faire cause commune...Oui du très lourd sous les couleurs Dracénoises avec un top pointeur multiple tricolore et au palmarès impressionnant associé aux deux figures emblématiques du tir des 20 dernières années avec Ben et Anthony Kerfah pour un jeu offensif à souhait pour le plus grands plaisir des spectateurs et de leurs fans...Les grands favoris de ce championnat, leur seul vrai ennemi étant peut être un excès de confiance ou un peu de nonchalance, ils ont connu quelques ratés et défaites, mais remporté Draguignan récemment sont en forme et si ils font leur jeu ils semblent impossibles à arrêter. Du grand spectacle au programme ! Les Number One !



104 SEGUI Y MARTINI M GIRARD C (CD83)

Double Champions de France en 2017 à Castelnaudary et Pierrefeu 2018, et Champion du Var contre leurs collègues de club Rouvin Kerfah Benmostefa au terme d'un drapeau varois de très haute volée, les trois copains auront envie de reprendre leur maillot et ils en ont largement les moyens. Certes ils jouent moins mais savent toujours retrouver la Grinta pour les grands rendez vous. Du très costaud et dans la short liste logiquement.




Favoris et sérieux prétendants ** (23) :



46 MELLADO R SORRENTINO D SECCHI S (CD31)

Les toulousains au fort accent marseillais se présentent cette année avec David Sorrentino qui compléte avantageusement la partie et ils seront encore de vrais épouvantails. Brillants champions de Haute Garonne on sait que le solide Robert Mellado sera présent au rendez vous pour un parcours de premier plan pouvant les amener dans le dernier carré... Costauds et déterminés.



43 ROMERO M CHAMERON S GOSSELIN C (CD30) :
 
Qu'on se le dise le bombardier Claude Gosselin est en grande forme en témoignent son Canter à Fos et son beau parcours à Draguignan et Marvin Romero n'est pas en reste avec le succés aussi à Fos et la finale à Montauban encore une fois...Avec Simon Chamberon toujours présent dans les grands rendez vous, voilà une formation Championne du Gard, expérimentée et armée pour avancer et se mêler au sprint final. Incontournables !


110 VALDES A FONTANI H PEYRONEL JC (CD84) : 

Le grand retour d'Alain Valdés le génial et emblématique tireur pertuisien associé à son pote Hervé Fontani avec qui il a levé 3 Provençal et au talentueux Coco Peyronnel...Un beau mélange de  d'adresse et d'expérience qui peut les conduire vers un maillot tricolore qu’Alain a déja porté en 2006. Très complets et séduisants.



10 BOVO B ZUGNA C LAMOTTE S (CD05) :

Là encore de sacrés clients avec Benoit Bovo déjà lauréat deux fois en 2008 et 2009 dans le Gard  et l'ex crocodile nîmois naguère finaliste de la Coupe de France en 1996 Christophe Zugna complété par Serge Lamotte vice champion avec le 04 en 2019 à Pierrefeu ... Cette formation Championne haut alpine est une alchimie d'expérience et d'adresse avec une grosse force de frappe...Ils peuvent légitimement prétendre au maillot. Fort potentiel.



9 DUSSAILLANT M LAFLEUR R  ESTRANG J (CD04) :

Les pensionnaires de Sainte Tulle sont capables de tout et dotés d'un gros mental. Si ils prennent confiance et que Marc Dussaillant frappe des boules ils peuvent vite jouer les coupeurs de têtes bien drivés par l'expérimenté Jérome Estrang champion de France  il y a 20 ans au Pontet (avec les regrettés Jeannot Blanc et Gilbert Quiles) et vice champion en 2018 à Pierrefeu.  A surveiller de prés.


108 FLORES F VIUDES J POUJOL J  (CD84) 


Les pertuisiens seront revanchards après leur demie finale poissarde à Montauban...Aguerris ils forment eux aussi un bel alliage de jeunesse et de métier surtout si "Baguette" Jérémy Viudes sait se montrer magique... Un obstacle de choix qui ne permettra pas la moindre fantaisie. Une carte à jouer.


26 GARAU R ISAAC JM GHALEB BOUCHAIB Amar (CD13) 

Les trois copains Port de Boucains expérimentés seront de sérieux candidats toujours aussi accrocheurs, patients et déterminés. Avec le retour du talentueux et polyvalent Jean Michel Isaac les bucco-rhodaniens ne tolérerons pas la moindre faute et nous suivrons avec un oeil amical le trés stylé Amar capable d'un beau tintamar . Dans les prétendants affirmés.
 

107 KIMOUCHE S FERHAT S LASSAGNE JC (CD83) : 

La triplette varoise  a fière allure et s'impose comme une des formations les plus régulières et la plus constante du département. Encore de redoutables combattants qui se connaissent par coeur évoluant depuis de nombreuses années ensemble. Ils présentent une équipe solide et équilibrée qui devrait être à l'aise sur ces jeux. Parmi les sérieux postulants.


8 LAFLEUR L ALLARD T BLANC A CD04) :

Les bas alpins emmenés par l'expérimenté Thierry Allard porteront à nouveau fièrement les couleurs du CD04. Avec l'héritier d'Henri, Louis Lafleur et Alex Blanc voici une formation qui sent bon la lavande... et le beau jeu et sur les jeux techniques de Cabestany ils auront des arguments certains. Expérimentés, Tenaces et appliqués. A ne pas négliger.




23 GAYRAUD G CEYTE L ATZENI (CD13) :

Epatants champions des bouches du Rhône les trois potes de la Boule de l'Elysée Salon auront à coeur de porter au plus haut leur couleurs ! Voici encore une belle formation ambitieuse et dynamique qui si elle est en confiance peut faire des dégats.  Beau retour au premier plan pour le génial Loic Ceyte multi titrés alors que Gilles Gayraud s'affirme de plus en plus dans sa nouvelle passion et Olivier Atzeni reste un couteau suisse trés tranchant. Beaucoup de cohésion et d'amitié dans cette partie qui sera de fait très dure à bouger. De sérieux arguments.



25 DUPUIS K MOUKA N COURNAC R (CD13) : 

Une des bonnes formations bucco rhodaniennes, solide et déjà aguerrie avec plusieurs qualifications à son actif et des grands prix au tableau de chasse. Pour ces 3 amis, sociétaires de la boule carreé de Laure tout est possible surtout si ils démarrent bien. Des qualités certaines !





13 CONTI P YVROUD P URSIDA R (CD06) : 

Le public pourra apprécier le style de Patrice Conti associé à l'excellent Roco Ursida déjà sacré en doublette et triplette et au chevronne Pierre Yvroud qui fut vice champion en 2011...Une solide formation azuréenne qui aura à coeur de briller. Des atouts certains.



55 VIVENZA L AMICO F CHENAL T (CD38) :

Les champions d'Isère sont en forme et il faudra encore s’en méfier avec le passionné Laurent Vivenza que j'ai vu souvent bien jouer et qui vient régulièrement dans le sud et le frappeur en série Amico. Déjà dans le carré en 2017, ils peuvent avancer si ils commencent fort et prennent confiance. Pourquoi pas ?



 
44 VARGAS C LAUVAUX F VAILLANT J  (CD30)

Les Gardois de la Boule Joyeuse de Beauvoisin n'en seront pas à leur premier championnat de France. Ils sont toujours concentrés et patients en restant combatifs, et avec l'expérimenté Jacques Vaillant qui a fait le finale à Gap en 1979 et reste un formidable meneur de partie ça donne un bon mélange. Avec Christian Vargas  qui est dans les meilleurs tireurs du Gard et le genial gaucher Fred Lauvaux déjà demi finaliste en 2002 et au palmarés fourni, tout est possible ! Danger.



109 ABELLO Y et G PEREZ JP  (CD84 ) : 

"Puce" Perez s'est souvent qualifiés pour le Vaucluse et reste régulier et trés éxpérimenté. Associé à la famille Abello, minutieux et calmes, les pertuisiens ont des atouts pour surprendre. Piégeux et à ne pas snober.



125 GRAZZINI JP ANDREOLI L AECKERLE C (CD2B) :

Les deux récents champions de France doublette à Palavas sont devenus des habitués des France au jeu provençal et se qualifient chaque année depuis quelque temps... Aeckerle remplace Cogorno dans la triplette insulaire qui aura encore belle allure. Equipe soudée, concentrée, toujours difficile à manier, avec de réels atouts notamment à l'appoint. Sérieux.


97 PAQUET M et O MOUSSET P (CD 79) :

Encore des habitués du France Provençal qui ont déjà atteint les quarts. Ils seront encore là pour contrarier les plus grosses équipes et ceux qui se risqueraient à les sous estimer...Discrets mais efficaces.


45 DECOLLE L BOIRON JC HERON S (CD30) : 

Les trois amis de la Boule Joyeuse de Beauvoisin emmenés par l'expérimenté Jean Claude Boiron champion en 2012 aborderont la compétition sans pression mais attention ils savent produire du jeu et de bonnes parties du Gard peuvent en témoigner ! Appliqués et coriaces, mes encouragements !



19 DEDIEU N VENANT S JUAN JB (CD09) : 

Venant Dedieu...Le jeu de mot en dit long et tout devient possible pour les Ariégeois qui ont des résultats au France et évolueront prés de leurs terres. Une équipe de copains qui pratique un jeu séduisant tourné vers l’attaque qui peut faire de ravages. A prendre très au sérieux.


56 BINDA J et S GAZZERA J (CD39)

Jurassic Park le retour avec le père Jean et le fils Samul Binda en portent drapeau  et l'attraction de revoir le bondissant tireur Sam Binda surnommé Forest Gump à Beaucaire au France doublette 2013 où ils avaient atteint la demie finale. Attention à la surprise. 




35 BORDY P HUMBERT L ET N (CD25) : 

Encore une équipe où les joueurs se connaissent très bien avec pour les deux derniers déja de gros résultats au France, les Francs Comtois s'affirment d'années en années...De réels outsiders.




15 MOLAGER J LANDRAUD P CHANEAC R  (CD07) : 

Avec le redoutable bombardier de la grosse boule Julien Molager, les ardéchois au coeur fidéle seront difficiles à bouger  car leur appoint est millimétré et ils sont très appliqués. Des joueurs souvent présents au France qui feront partie des formations pièges capables de tout.  Profil d'équipe cactus. S’en méfier.



63 MALPLAT P PENAS F BERNON A  (CD48)  

Les lozériens appliqués à l'extrême ne seront pas faciles à manœuvrer. Avec le talentueux et chevronné gardois Fernand Penas qui ménera la partie,  ils feront partie des obstacles de choix. A surveiller attentivement et à ne pas mésestimer.








Et maintenant voici une liste d'équipes à suivre, sans ajouter force commentaires car je les connais moins mais elles me semblent à suivre et peuvent créer des surprises : 

20 Cathala J Hanauer N et Begue C qui viendront en voisin de l'Aude,
24 Garcia Boggero Maltese les jeunes vice champions des Bouches du Rhône,
36 Lienard M Goze E Mouaissia M de la Drôme avec le Nyonsais ex Champion de France doublette 1998  à leur tête,
54 Sotta M Rico J et Carnet O les héraultais emmenés par le chevronné et sympatique Michel Sotta,
72 Alidiere B Grimbert G Commun C de l'Oise souvent qualifiés et qui naviguent toujours bien,
76 Pillot D Danycan G Dolata CD62 avec un Danycan qui a déjà fait une finale au France par deux,
7 Renoux M Lacroix JL et Panier M CD04 département toujours relevé, et un Marc Renoux en constante ascension 
11 Barros B Imbert B Malacarne M les vice champions des Hautes Alpes ce qui est une référence,
12 Djaghrif S Bollaro P Happe J du CD06 qui trustent les bons résultats en Côte d'Azur,
102 Even j Even S Glaudy P CD82 sortis du Tarn et Garonne ce qui n'est pas facile,
91 Tavier JB Reigaza S Dos Santos d CD75 les parisiens souvent qualifiés avec l'expérimenté et talentueux Reigaza,
83 Bacchin C Chacon R Perez B CD66 les catalans qui seront à domicile et sont excellents à Pétanque,
119 Trigance P et A Raynaud A du CD92 régulièrement au France et qui s'affirment,
124 Sini Jo, Simon G, Santiago R les pétanqueurs de Corse du Sud,
117 Demeillez C, Alehause V et J CD91 souvent qualifiés pour l'Essonne et toujours redoutables,

Et enfin les finalistes 2019 la 128 des Hauts Savoyards Perret J et M et Marlier qui voudront renouveler leur grande performance de Montauban.



Que ceux que je n'ai pas cités veuillent bien me pardonner, et se dire que depuis quelques temps les champions n'étaient pas forcement dans cette liste. Simplement que cela renforce leur motivation car c'est bel et bien sur le terrain que se jouent les parties et que se gagnent les titres. Alors encouragements à tous et bon Championnat 2021 !

 


Rédigé par Vincent MEGER le Mercredi 25 Août 2021 à 20:47 | Commentaires (1)
Facebook Twitter LinkedIn Digg Google Tape-moi Reddit Meneame Viadeo Pinterest
1 2 3 4 5 » ... 57