Créer son blog Recommander ce blog Avertir le modérateur




Association de Défense et de Promotion du Jeu Provençal
> La Boutique Boulistenaute

Disparition de Vincent SOLER : Adieu Capitaine !

Vendredi 12 Juillet 2019




Les frères SOLER, pour les anciens du Jeu Provençal gardois c'était quelque chose ! Et quelques années après François le tireur à la casquette blanche aux grosses boules (des 80), c'est Vincent son cadet qui est parti mardi à 87 ans. Vincent était le capitaine de l'équipe, le maître à jouer, le pointeur vrai meneur de bouchon à l'ancienne, c'est lui qui donnait le ton, qui faisait bouclier et prenait les décisions.

Capitaine, c'était dans sa nature, déjà au football lorsqu'il portait le brassard des rouges et noirs de Jonquières Saint Vincent son village natal pour lequel il joua jusqu'à la cinquantaine et dont il était un des emblèmes. Capitaine aux boules aussi dans cette célébre équipe SOLER Vincent SOLER François et GUIOT Roger leur cousin qui se qualifia à 3 reprises pour le Championnat de France (1972 à Paris, 1977 Hyères, 1981 Sisteron) et disputa 3 fois les quarts de finale du Midi Libre, ne pouvant jamais forcer la porte des arènes et des demies finales, notamment en 1980 où ils furent victime d'une ruse de Marinette équipé à Mussi et Calvez qui finalement remportèrent le concours le lendemain...A noter aussi des victoires dans de grandes classiques comme le Tortoni en 1983 avec son frère François et Léon Deylaud sur la place Séverine devant plus de 160 équipes...Il a toujours porté haut les couleurs de la Boule Jonquiéroise à laquelle il est resté fidèle pendant toute sa carrière.


Mais Vincent c'était surtout un capitaine de vie et de famille, né dans la propriété du Chateau de Saint Vincent où son père travaillait déjà au service du Comte, il s'était enraciné dans cette noble terre et cet esprit de travail du vin...Régisseur puis Maître de chai, sa fierté était de voir les vins du château plusieurs fois médaillés à Paris...Homme massif, droit, loyal, curieux des autres et de toutes les cultures, il aimait l'opéra et comme tous les hommes de la famille était doté d'une voix d'exception. Son père était devenu un centenaire en pleine forme et avait été son modèle toute sa vie, et il a su transmettre ses valeurs à ses enfants et petits enfants.



Pour moi, outre nos prénoms communs (ce qui m'a toujours plu), il était un exemple et m'a appris beaucoup de choses lors de mes débuts au Jeu Provençal. Avec son départ c'est un peu toute une époque, toute une façon de jouer et de concevoir les boules qui s'en vont, mais il nous reste les images et les grands souvenirs, les rires, les lumières, les gestes, les attitudes et les "Allez François" de sa  voix de ténor...Alors si tu le permets Capitaine, je te lance un "Allez Vincent !...Bonne route et embrasse François là haut !"


Pour nous vous êtes indissociables. Nous ne vous oublierons jamais !



Vincent MEGER






{partial} {/partial}