Créer son blog Recommander ce blog Avertir le modérateur
ADPJP




Association de Défense et de Promotion du Jeu Provençal

Résultats 66ème Grand Prix MIDI LIBRE à Générac : KERFAH, MATRAGLIA,TERRENO en Super Cracks !

Jeudi 29 Juin 2017


Résultats et compte rendu :


Pour ce Midi Libre ranimé et renaissant de ses cendres nîmoises,  Anthony KERFAH Laurent MATRAGLIA et Thierry TERRENO m'ont facilité la tache et le titre en faisant rimer Générac avec Super Cracks...

Oui vraiment c'est en grands patrons qu'ils se sont imposés ici dans ce joli cadre, intimiste et convivial, du village de Générac, haut lieu des Costières où la Boule des Anges chère à Pierre Bouchet et Gérard Sigal a su mettre les petits plats dans les grands pour nous offrir une 66éme édition originale et colorée qui s'est achevée en apothéose dans les arénes de la cité des "Racanéous" lundi soir...

236 équipes au départ (contre 126 pour la dernière édition), et un pari gagné par les organisateurs, comment ressusciter un monument délaissé par les élus nîmois préférant certainement les touristes aux valeurs ancestrales, traditionnelles des vrais nîmois...Un plateau d'une trés grande qualité avec la présence des néo Champions de France Girard Martini Segui qui devaient s'incliner le dimanche mais aussi des plus grands noms du Jeu Provençal venus de tout le grand Sud pour tenter d'épingler ce grand titre à leur palmarès, déja éloquent pour certains...

Alors c'est en grand favoris et sans pitié que la triplette Anthony Kerfah Laurent Matraglia et Thierry Terreno (Saint Tulle et Grasse Pétanque) s'est imposée en infligeant à quasiment tous ses adversaires des scores relativement parlants...En finale Antho retrouvait son pote Cédric Bosch (ils ont souvent joué ensemble) accompagné évidemment du "Papounet" Daniel et du bouillant Bruno Bonensea toujours combatif à souhait bien suivis de la haut par la maman Nadine hélas partie l'année dernière et à laquelle ils n'ont cessé de penser (les trois joueurs battant pavillon Boule Passion Nimoise)...

La finale promettait beaucoup aprés une grande cérémonie d'hommage aux anciens particuliérement réussie et émouvante qui a bien mis en valeur le concours, l'événementiel et les bénévoles forts méritants.

Du côté des suiveurs gardois on s'était pris à y croire et à se dire que tiens tiens, les Bosch étaient assez malin pour profiter du fait que le concours soit venu à quelques vols d'oiseau de la maison familiale pour se le mettre dans la gibecière...Et surtout on savait que Cédric était dans une forme immense qui les conduit à une saison épatante, alors pour peu que Papounet y aille prés et que Bruno y mette du sien, on pensait pourquoi pas ?...

Las, en face il n'y eut aucune faiblesse dans la belle machine, Laurent mis la table avec des bons appoints, Anthony frappa les premières boules sans coup férir "j'ai vu qu'elles sortaient bien aujourd'hui" m'a t'il confié après la finale, alors que Terreno qui allait remporter sont premier Midi Libre fut égal à lui même c'est à dire excellent...13 à 4 en 9 mènes, rien à dire si ce n'est que l'équipe Bosch n'a pas rééditer son jeu des parties précédentes et contre des joueurs de cette trempe cela ne pardonne pas...(Moyennes de tir en finale : Kerfah 8/12 Terreno 1/2 Bosch 6/11)

Bravo à Anthony Kerfah qui remporte l'épreuve pour la 2ème fois aprés 2011 avec Ceyte et Rouvin, c'est le 3éme pour Laurent Matraglia déjà lauréat en 2005 avec Muleta et Pisani et 2013 avec Stievenart et Vicensini, alors que pour Thierry Terreno c'est le premier Midi Libre lui permettant au passage dans le cercle trés fermé des cadors de la longue à 4 étoiles (Champion de France par 3 et par 2, Provençal et Midi Libre) avec par ordre chronologique les  5 joueurs d'exception suivants (club des cinq) : André Massoni, Loic Ceyte, Fabrice Rouvin, Philippe Stievenart, Anthony Kerfah...


En demies : KERFAH avait déroulé en se jouant tranquillement de la formation de Joseph BIANCO Antoine FERRER et Jacky MONNAND (Beauvoisin Haute Savoie) auteurs d'un parcours épatant mais un peu au bout du rouleau sur cette partie, alors que la Famille BOSCH était venue non sans mal à bout des coriaces Provençaux de Michel TOUTAIN Alain GOMEZ Eric MILESI (Plan de Cuques) sur le score de 13 à 10 avec un superbe tir au but pour la gagne de Cédric BOSCH.

En quarts : KERFAH avait déjà affiché ses ambitions en battant lourdement les excellents prétendants Marvin ROMERO Simon CHAMBERON Fabien RIPERT 13 à 1, alors que BOSCH battait les valeureux BETTON CONIL GIMENEZ, TOUTAIN se défaisait des locaux auteurs d'un beau parcours MARFISI PANICUCCI POVEDA et BIANCO sortait les surprenants mais talentueux MILLE MICHEL et BRAULT.



Présentation en amont :

"Le MIDI LIBRE n'est pas mort..." Malgré une histoire récente contrariée, marquée par le départ de son décor naturel des Jardins de la Fontaine à Nîmes où les joueurs de boules sont assurément devenus indésirables pour quelques pseudos élus Nîmois qui ne doivent pas avoir une grande connaissance des traditions Nîmoises, et de ce qui fait l'ADN de la ville...

Après ces quelques paroles (qui je le reconnais devaient sortir...) saluons la Boule de Anges de Générac qui a su ranimer la flamme et faire renaître de ses cendres la plus grande Classique Gardoise au Jeu Provençal (après une année d'interruption) et qui n'en doutons pas saura faire de cette édition délocalisée une grande et belle fête comme cela avait été le cas l'an dernier pour le Grand Prix des Anges.

Nul doute que le plateau sera de très grande qualité avec tous les cracks de la longue qui voudront épingler ce titre majeur à leur palmarès, mais espérons aussi un vrai succès populaire avec un grand nombre d'équipes afin que l'histoire puisse vraiment reprendre...

Contrairement aux hommes qui passent et qui lassent, les légendes, elles, ne meurent pas...


Vincent MEGER