Créer son blog Recommander ce blog Avertir le modérateur




Association de Défense et de Promotion du Jeu Provençal
> La Boutique Boulistenaute

Alain ANGELVIN, le Charme discret du Jeu Provençal...

Vendredi 11 Août 2017


La semaine dernière à Château-Arnoux, nous étions inquiets…Les nouvelles d’Alain n’étaient pas bonnes…Ses plus proches amis étaient déjà sous le choc comme sonnés de le savoir condamné même si ils se raccrochaient  toujours à un espoir si minime soit-il…Hélas il n’y a pas eu de miracle et le très grand champion que fut Alain ANGELVIN malgré toute sa classe et son abnégation n’a pu gagner cette partie-là, il est vrai contre un adversaire particulièrement sournois.
 
Alors penser à Alain ANGELVIN c’est tout de suite associer son nom à cette triplette de légende qui est entrée dans l’histoire du Jeu Provençal en remportant 3 fois consécutivement le titre national en 1986, 1987 et 1988…ANGELVIN, CAPELLE, LAFLEUR !...Oui la fameuse  et unique  triple levée de Pra Loup, Sète et Roanne au coeur des années 80 qui fut certainement la décennie la plus relevée en terme de qualité de jeu et de joueurs...Certainement la triplette la plus équilibrée de l'histoire avec à chaque poste l'un des meilleurs spécialistes du moment et surtout une parfaite alchimie entre les caractères et une complémentarité jamais égalée...L'expérience et la roublardise avec un peu de folklore et de fantaisie d'un Henri Lafleur, le côté cartésien et efficace d'un Jean Paul Capelle, et enfin le calme, la pondération et l'équilibre d'un Alain Angelvin...Un trio magique, aux résultats incroyables qui en plus avait la "grinta" et la force de croire que ce maillot là, conquis tout près des cimes dans leurs Alpes du Sud, et bien ils ne le perdraient jamais ou le plus tard possible...

Alain Angelvin fit également équipe avec Gérard Ressiore, mais c'est encore avec Jean Paul Capelle qu'il alla s'offrir une nouvelle tunique tricolore, aux deux en deux cette fois en 1997 dans le grand nord de Sarreguemines portant ainsi sa "penderie" nationale à 4 unités ce qui vous classe déjà un champion...Le duo fit aussi une finale perdue celle là face aux gardois Jean Pierre Ferret et Gérard Sigal à Thionville en 1991...

Enumérer le palmarès d'Alain Angelvin relève de la gageure, simplement il a remporté les plus grandes classiques des Alpes (Gap, Laragne 2 fois, Manosque...) et d'ailleurs (Pertuis, La Tour d'Aigues, Le Tholonet, Fos 2 fois, Saint Gilles...........) avec des jeunes grands talents comme Marc Dussaillant, Anthony Kerfah, Cedric Bosch, Fabien Ripert entre autres, et aussi plus de 35 participations aux Championnats de France...Il ne manque qu'un Provençal (une demie en 2013 avec Vial et Dussaillant) et un Midi Libre mais il n'est hélas jamais trop venu à Nîmes ou Beaucaire...Peu importe au prix de l'Elégance, de la Classe et du fair play il est largement sur le podium et ça ça vaut plus que tout...Un gentleman joueur.
 
 
Ainsi parler d' Alain c’est aussi avoir envie de s’exprimer d’une voix douce, posée, élégante, pondérée comme lui…C'est vouloir contempler une vie comme une de ces vallées pré-alpines de la Haute Provence, avec sérénité et fierté sur un passage réussi qui laissera la plus belle des empreintes...Celle d'un grand Monsieur.

"Ne dites pas il nous laisse, regardez ce qu'il nous laisse..."



Adieu Monsieur Angelvin la bise à Henri, une pensée pour Jean-Paul qui doit se sentir bien seul et bien sûr pour Nicole son épouse et toute sa famille qu'il aimait tant.

Vincent MEGER "Raoul30" - 11 Août 2017


 


Vincent MEGER