Créer son blog Recommander ce blog Avertir le modérateur
> La Boutique Boulistenaute

Plus les canards sont loins, plus je les vois petits !


Guy lors d'un pot anniversaire en 1989
Guy lors d'un pot anniversaire en 1989
Le 29.12.2019, Alain Fages, qui appelait Mme Canac pour obtenir des nouvelles de la santé de Guy, apprenait que celui-ci était décédé le 24.12.2019 (84 ans) et que ses obsèques avaient eu lieu le 27.12.2019 (un avis d’obsèques est paru dans le Midi Libre). Il a présenté les condoléances attristées de la SVCP à Mme Canac.

Deux photos des équipes avec lesquelles il s’était qualifié aux Championnats de France (en 1995 à Vals les Bains [07] en compagnie
de Roger Bourneix et André Roblin « Moustache » et en 1999 au Pradet [83] équipé avec  Franck Dodic et Guy Péchon) accompagnées d’un petit commentaire ont été apposées sur le bar le 30.12.2019.

C’est un « personnage » au sens positif du terme qui s’en va. Sa grosse voix  teintée d’un fort accent sudiste (il était en retraite à Tourbes, non loin de Pézenas  dans l’Hérault)
et ses répliques « pagnolesques » faisaient de lui un personnage attachant et incontournable du club. Qui ne l'a pas entendu dire alors qu'il était très mal sur une mène "Si t'as pas un oncle de curé, on est cuit" ou encore quand son pointeur avait jeté le bouchon trop loin, le célèbre "Plus les canards sont loin plus je les vois petits".

C’était un tireur de très bon niveau  (avec un grand balancier)  comme en attestent ses deux qualifications aux Championnats de France, avec un très beau quart de finale en 1995 à Vals les Bains, et un éloquent palmarès en concours fédéraux. C’était un inconditionnel de la
SVCP pour laquelle il faisait de la pub jusque dans le sud et il ne manquait jamais de prendre des nouvelles du club trois ou quatre fois l’an.

On le savait malade, il avait été opéré récemment du cœur  a priori avec succès (il avait appelé la
SVCP, René Gardet, après l’opération) et on pensait qu’un tel roc pourrait se sortir de cette mauvaise passe…
Il avait passé 21 ans à la
SVCP (de 1981 à 2001) et on n’est pas près de l’oublier.

Plusieurs photos dans la Photothèque à la rubrique In Memoriam.

Alain FAGES / 2.01.2020

Un tour, un.


Les deux équipes sur le tarmac
Les deux équipes sur le tarmac
La SVCP, tenante du titre, affrontait au premier tour de la Coupe de l'Essonne 2019/2020 le CSP 91 basé à Ris-Orangis, également affilié à la FFSA. Un match à domicile est toujours un avantage dont la SVCP  escomptait bien profiter.

Température agréable - Cadres tracés - Cercles de lancement à disposition - Marqueurs de score - Début de la rencontre à 14 H, fin à 16 H 15.

Sélection
SVCP : Christiane Délas, Yvette Trives, Guy Bonnet, Stéphane Davoine, Jean-Luc Felut, Gilles Izanic, Lionel Langlois, Lecomte David. Coach : Richard Lecomte.


La SVCP qui avait déjà l'avantage du terrain se trouvait en position encore plus avantageuse - à son corps défendant - du fait que le CSP 91 ne présentait que 5 joueurs au lieu de 6.



En tête-à-tête, la
SVCP ne faisait pas de quartier s'imposant cinq fois plus une (le forfait). Score : 12 à 0.

On pouvait dire que c'était bien parti, restait à confirmer. Et cela allait être fait puisqu'une seule doublette gagnée (additionnée à celle gagnée d'office) conduisait au gain de la rencontre. Objectif accompli par l'une des doublettes sur un score de 13 à 11, score qui parait certes un peu juste, mais nécessaire et suffisant comme on dit en mathématiques. Score : 18 à 3.

Les conditions climatiques étant assez sympathiques pour la saison, les, ou plutôt la, triplette jouée pour le plaisir était remportée par la
SVCP. Score final : 28 à 3.
 
Rencontre bien sympathique qui s'est déroulée dans la meilleure ambiance aussi bien sur le terrain que lors du traditionnel vin d'honneur offert par la SVCP et préparé par Gérard Mario, évidemment !

Rendez-vous pour le prochain tour et dans la Photothèque  à la rubrique Rencontres pour une photo de groupe.


Alain FAGES / 15.12.2019

Le grand gagnant de la loterie, Lionel Langlois
Le grand gagnant de la loterie, Lionel Langlois
La météo de la semaine précédant le 18ème Téléthon de la Pétanque Castelviroise, n'incitait pas à l'optimisme et on espérait que l'accalmie annoncée allait effectivement se produire. Et elle s'est produite, contribuant pour partie au succès 2019.

La SVCP, toujours très mobilisée sur cet évènement, avait déployé tout son savoir faire et mobilisé une grande partie de son CoDir  et quelques précieux volontaires pour que la journée se passe bien et qu'elle soit "productive" pour celles et ceux qui souffrent de maladies dégénératives.

Ainsi de la communication sur l'évènement en passant par l'accréditation, la recherche de lots pour la loterie, leur répartition, le tamponnage des tickets, la mise en place (ménage, organisation de la salle), la décoration intérieure et extérieure, la préparation "du boire et du manger" (bières, eau et sodas, café, chocolat chaud, vin chaud rouge ou blanc, soupe aux légumes, crêpes, assortiment de pâtisseries), la décoration intérieure et extérieure, la tenue des divers postes (buvette, concours de pétanque [inscriptions, graphique proclamation des résultats], loterie [vente de tickets et tirage]), le ménage, la vaisselle et le rangement final, il y a eu beaucoup de travail abbatu.
Félicitations à toutes celles et à tous ceux qui se sont bien employés :
Annie Azoulay, Nathalie Davoine, Christiane Délas, Isabelle, Gardet, Annick Vidot, Guy Bonnet, Alain Fages, Jean-Luc Felut, René Gardet, Bruno Gey, Henri Hacquel, Richard Lecomte, Gérard Mario, Fernando Perez, Alain Petit.
Vous pouvez voir la presque totalité des acteurs ci-dessus dans l'exercice de leur talent dans la Photothèque.

Quarante neuf doublettes formées (49) venues d'un peu partout (SVCP en majorité mais aussi ABP, APGV, Saint-Michel, Paray, Morangis, Chilly, Limours,...) se sont affrontées dans la bonne humeur sur les différents terrains du club de 14 H 15 à 18 H.
Le podium : 1er : 3 parties gagnées et + 31 :
Pierre Feracci / Vincent Da Cas, 2ème : 3 parties gagnées + 28 : Marco Follin / Jean-Luc Felut, 3ème : 3 parties gagnées et +23 : Henri Ruiz / René Beck.

Et pendant ce temps là, les activités d'intérieur tournaient à plein régime, quantité de  pâtisseries et de crêpes vendues, 8 litres de vin chaud (5 l de rouge et 3 l de blanc), un frigo de bières, du café, du chocolat chaud, de l'eau, des sodas, de la soupe réchauffante et 1250 tickets de loterie ! Et quelques dons.

Sur le coup de 18 H et quelques, après l'annonce des résultats du concours de pétanque, débutait devant pas loin de 100 personnes enthousiastes l'un des grands moment de la journée, le tirage de la loterie (66 groupages de lots). Qui faisait un très heureux, Lionel Langlois, qui gagnait le gros lot, un beau VTT rouge.

Dans le courant de l'après-midi sont passés nous encourager,
Justine Aubert, coordonnatrice locale du Téléthon,, Jean-Marie Vilain, maire de Viry-Chârtillon, Jérôme Bérenger, premier adjoint et quelques élus. Merci à eux.

Un immense merci  aux nombreux et généreux donateurs de lots et à ceux qui en ont obtenu, aux pâtissiers (13 gâteaux cette année, un record) et, enfin, aux participants que l'on espère aussi nombreux en 2020. Ils ont tous contribué au magnifique résultat 2019, 1960,00 €, qui seront versés sans délai à l'AFM Téléthon.
En 18 ans (2002- 2020), ce Téléthon castelvirois aura permis de reverser 31718,00 € à l'AFM, Pas trop mal, non ?

En PJ, la liste des donateurs de lots et des pâtissiers ainsi que le bilan financier . Et bien sûr une visite à la Photothèque, rubrique Manifestations, s'impose.

A l'année prochaine si vous le voulez bien !


Alain FAGES / 9.12.2019