Créer son blog Recommander ce blog Avertir le modérateur













Wok Grill Viry
Notre Partenaire
















Partager ce site



> Une boutique 100% pétanque !
Boules de pétanque pour la fête des pères 2018

Championnats Rhône-Alpes, 3 jours de WebTV Boulistenaute

C'est parti !


Une vue de l'assistance
Une vue de l'assistance
Pourquoi ce titre ? Parce que le pot d'avant saison précède de peu l'ouverture de la saison officielle (le lendemain pour cette édition) et parce que l'on a eu l'heureuse surprise de voir l'ouverture du parking (73 places dont 2 places handicapé) se faire ce vendredi 23.02.2018. Un peu plus de 70 personnes ont participé à ce pot par cette belle fin de journée froide mais ensoleillée.

Dans son discours d'introduction, le secrétaire remerciait les présents, se félicitait de l'ouverture du parking le jour de la manifestation, faisait un rapide point sur l'extension des aires de jeu (675 m2 espérés, 360 m2 accordés), indiquait l'effectif 2018 de la
SVCP à ce jour : 125 licenciés (150 espérés en fin de saison) et 21 membres honoraires, donnait les effectifs 2017 de la FFPJP : 301444 licenciés dont 126193 vétérans (60 ans et +), 49080 féminines et 18806 jeunes, démontrant la faiblesse de la relève, signalait le 1/4 de finale atteint en Coupe de l'Essonne Promotion, incitait les licenciés à sortir en concours en leur souhaitant de beaux succès, particulièrement dans les épreuves qualificatives aux France, mettait en exergue l'implication de la SVCP dans les compétitions par équipes (10 équipes engagées soit 2 en Vétéran, 2 en Jeu provençal, dont une au niveau régional, 2 en Féminine et 4 en Senior) en demandant aux candidats de respecter le jeu de la sélection, faisait un petit point "l'affaire du siècle", l'interdiction du jean bleu dans les qualificatifs et les championnats d'Ile-de-France et de tous les départements de la région, incitait à respecter le devise du club "sportivité et convivialité", demandait à l'assistance d'ovationner les organisateurs du pot (cités plus bas) et concluait en souhaitant une bonne année sportive et personnelle à l'ensemble des adhérents de la SVCP de la part des 15 membres du Comité de direction.

Comme promis plus haut, citation des organisateurs :
Jean-Louis Prot - grand travailleur du jour et des jours précédents - à la confection des pâtisseries et à la préparation du pot avec l'aide de Gérard Mario et d'Annick Vidot, Alain Fages aux achats et à la publicité et Paul Cattin et Michel Rattoni pour le nettoyage d'après match. Ainsi que quelques autres, Florence Bravat, Jean-Luc Gallo, René Gardet et Gérard Lazare (pour ses habituelles contributions), ... Bravo et merci à tous.

Ce qu'il y avait sur la table pour passer un bon moment ensemble.
A manger : en petits fours salés, 200 choux jambon/béchamel, 130 petits fours saucisses, 120 quiches, 120 à 150 navettes fourrées à la mousse de canard au porto, des rillettes de porc, du pâté de campagne (2 sortes), du saucisson sec, du chorizo, des cornichons, du comté, du gruyère, du leerdammer, du maasdam, de l'édam, des apéricubes, du tarama , des moules à apéritif, des tomates séchées, des tomates cerises, des olives noires et vertes, des chips, 1 Belin Box, des gressins, des cacahuètes, des noix de cajou, des pistaches, 1 boite Tirlibibi et 1 Happy box Haribo et de la baguette pour tartiner ou accompagner.
A boire : 1 BIB de 5 litres de Sauvignon et 1 bouteille de crème de cassis pour le kir (enfin presque à boire, on a oublié de le sortir du frigo !), whisky, Ricard (sirop d'orgeat), Martini blanc et rouge, porto blanc et rouge, Beaumes de Venise, vieux pineau blanc, Suze, mojito, punch planteur, cidre, limonade, jus d'orange, Coca, Schweppes.
Y avait de quoi comme on dit !

 A noter le beau geste de
François Tosser qui a porté une boite de petits fours à Dédé Mercier récemment opéré à cœur ouvert (Il  se porte au mieux et il a apprécié).

Tout le monde a bien profité et bien discuté pendant 2 bonnes heures (un tantinet plus pour certains), but atteint.


Quelques photos à voir dans la Photothèque à la rubrique Manifestations.

Alain FAGES / 25.02.2018

Ravies !


Les féminines du Sud et du Nord de l'Essonne réunies
Les féminines du Sud et du Nord de l'Essonne réunies
Rendez-vous avait été donné aux féminines des deux clubs dimanche 18.02.2018 à 10 H pour poursuivre la relation débutée en 2016 sous les meilleurs auspices. Vingt-quatre (24) d'entre elles étaient de la partie.
La journée était gérée par
Christiane Délas pour les inscriptions et par Isabelle Gardet pour la partie sportive.
Quatre parties dans la journée, en doublette ou en triplette, homogène club ou non, c'est un bon plat de résistance.


Une partie le matin et on passait à table.
La préparation du repas a été assuré par
Henri Hacquel (comme souvent) en tête de gondole avec le support précieux de Christian Laude "Minou" et de Gérard Mario . Des "hommes à femmes" plaisantera-t-on !
Le menu (10 € tête) :
: kir / kémia, paella "Maison", fromages, salade, crêpes "Maison" au sucre, à la confiture, au Nutella (arraché grâce à un direct du gauche à Intermarché !) et au caramel beurre salé « Maison » , vin rouge ou rosé, eau plate et gazeuse, jus ou soda, café.
Repas très apprécié par l’ensemble des convives (24 féminines, 5 accompagnateurs et les deux cuisiniers, invités bien naturel) pour son excellent rapport qualité / prix. Des coups de main ont été donnés par une bonne partie des participantes pour les diverses tâches liées au repas. Le lendemain,
Christiane Délas et Michel Rattoni (nettoyage de la cuisinière) ont achevé ces « diverses tâches ».

L'après-midi, bien calée et sous un beau ciel bleu les féminines étaient de nouveau sur le tarmac pour disputer 3 parties dans la meilleure ambiance. A 18 H, elles rentraient au chaud pour entendre le classement établi au nombre de parties gagnées et au point-average. Pour le podium, voir la Photothèque.

Très belle journée pour toutes les présentes qui attendent avec impatience le « match retour » à D’Huison-Longueville en septembre.
Bravo aux organisateurs- trices, pas tous-tes cités-es, mais qui se reconnaitront et merci aux participantes.

Quelques photos dans la Photothèque à la rubrique Rencontres.


Alain FAGES / 21.02.2018

Damned raté !


L'équipe SVCP qui s'est inclinée de peu
L'équipe SVCP qui s'est inclinée de peu
Ce samedi 17.02.2018 à 14 H, la SVCP recevait le C.O. Les Ulis pour le compte des quarts de finale de la Coupe de l'Essonne Promotion 2017/2018. Stade de la compétition qu'elle avait franchi l'an dernier pour butter en 1/2 finale contre le C.O. Les Ulis... On espérait ne pas avoir affaire à un chat noir.

Ciel bleu - Température fraîche en fin d'après midi - Surface humide, parfois collante - Terrains cadrés - Début de la rencontre à 14 H, fin à 18 H 30.

Équipe
SVCP : Pascale Folco, Jean-Claude Folco, Jean-Pierre Inglot, Gilles Izanic, David Lecomte, Richard Lecomte, Étienne Mazzoni, Robert Ternois. Coach : Christiane Délas.
 
Ça partait bien en tête-à-tête, 4 victoires (dont une à la bataille à 12) et, évidemment, deux défaites dont une à 11. On n'espérait pas autant en vérité. Score : 8 à 4.

Une très bonne performance en doublette pouvait mener la
SVCP à Vert-le-Grand - on peut toujours rêver - mais le minimum syndical était d'en gagner au moins une pour être en pole position avant de jouer les triplettes. Victoire tranquille pour la doublette mixte SVCP et donc pole position acquise. Allait-on rêver ? Et bien non.  Et pourtant ce n'est pas passé loin, les deux doublettes SVCP s'inclinaient à 11 et cela aurait pu aussi bien être le contraire. Un peu de manque de jeu et des choix tactiques pas forcément pertinents (mais "derrière les barbelés" c'est toujours plus facile) ont conduit à ces deux défaites. Score : 11 à 10.

Une victoire en triplette, on y croyait d'autant que la mixte commençait par une mène de 5 !
Mais elle ne confirmait pas son bon départ devant une équipe animée par un
Jessy Pires particulièrement pugnace et diaboliquement adroit à la rafle. Pendant ce temps là, l'autre triplette bricolait, s'accrochait tant bien que mal puis se délitait pour finalement baisser pavillon à 7 malgré un coaching. La mixte s'accrochait autant que faire se peut, pointait moyen, faiblissait au tir mais néanmoins se voyait presque en vue d'une mène de gagne (4 boules noyées de l'adversaire, mais il aurait fallu tout mettre) quand la pointeuse adverse trainait le but et ruinait cet espoir. Un seul point sur cette mène. Une dernière mène "pas terrible " (euphémisme) et la messe était dite. Score final : 11 à 20.

De gros regrets car la victoire était envisageable avec un petit quelque chose de plus sur le terrain. Malgré tout, c'est la confirmation que la SVCP est en progrès dans cette compétition où il y a quelques années elle était souvent capot d'entrée.
Félicitations donc à tous ceux (dont le coach) qui ont permis à la
SVCP d'atteindre ce quart de finale et qui n'ont pas trop mal défendu les couleurs du club contre Les Ulis. Et bravo à des ulissiens très combattifs qui ont mérité leur victoire et auxquels on souhaite bonne chance pour la suite. Et merci aux organisateurs (Alain Fages et Jean-Louis Prot) et aux nombreux supporters des deux camps présents en nombre (40).

Bien entendu, la défaite n'a pas exclu la convivialité (ce n'est pas le genre de la maison !) et tout le monde s'est retrouvé dans la bonne humeur autour du vin d'honneur (kir et kémia).
Les visiteurs ont remercié la
SVCP pour son accueil et en retour on leur a souhaité le meilleur dans les parties finales.

Quelques photos sont en ligne dans la Photothèque à la rubrique Rencontres.


Alain FAGES / 19.02.2018

Bon à prendre quand même


Le 31.01.2018, Alain Fages et René Gardet (SVCP) se sont rendus à une réunion en Mairie dont le sujet était l'extension des terrains de jeu et accessoirement les parkings. Assistaient à cette réunion, Jean-Marie Vilain, Maire de la commune, conseiller métropolitain et territorial, Jérôme Bérenger, Premier adjoint au maire, délégué à l’administration générale et aux finances, conseiller territorial, Clément Caillaud, Adjoint au maire délégué aux sports et à la jeunesse, Joël Clément, Conseiller municipal délégué au cadre de vie, à la propreté et au domaine des Lacs, Laurent Garret, Directeur des Services Techniques, Fabrice Barthel, Directeur du Service des Sports et Claire Malbernard (EPT 12). Tous les décideurs donc, le dernier acteur, l'entreprise Émulithe étant un exécutant.

Le projet (scan en PJ) a été présenté par
Claire Malbernard et Laurent Garret. La surface de l'extension espérée par la SVCP (15 m X 50 m) a été notablement réduite (8 m X 45 m) par les cheminements piétonniers et les espaces verts  "non négociables". (dixit M. le Maire). Du coup, impossible de tracer des terrains de pétanque dans le sens de la largeur. En traçant des terrains de 4 m de large sur 11,25 m de long avec des arrêtoirs, on "récupère" 8 terrains dans le sens de la longueur. On fera donc avec.
Sur le plan présenté, il est difficile de déterminer la surface du terrain construit sur l'ancien siège ; cependant, on peut espérer y tracer 4 cadres.
Ajoutés au 18 cadres possibles sur le boulodrome, la
SVCP disposera de 30 cadres de pétanque soit de quoi envisager des concours de 60 équipes. Ce qui est déjà beaucoup.
En ce qui concerne le jeu  provençal, 4 cadres (avec des arrêtoirs) pourront être tracés sur l'extension. Avec les 8 du boulodrome, on arrive à 12 et donc, pas de possibilité d'organiser un championnat ou un grand concours de provençal in situ.

Le planning : démarrage des travaux début mars 2018, fin du chantier en juin 2018 avec inauguration officielle à la clé.

Concernant les parkings, pour celui jouxtant la
SVCP (72 places), l'ouverture est prévue avant afin février 2018, quant à celui accolé à l'extension (26 places), il devrait ouvrir en même temps que celle-ci, donc en juin 2018.

Alain FAGES / 5.02.2018

Sur le fil


L'équipe SVCP vainqueur du cadrage contre Corbeil
L'équipe SVCP vainqueur du cadrage contre Corbeil
On remarquait dans le dernier article consacré à cette compétition sur ce blog que la SVCP, qui y avait été  longtemps peu performante, semblait y reprendre goût ces dernières années. A vérifier donc dans ce cadrage contre Corbeil.

Température frisquette, petits passages pluvieux - Terrains cadrés - Mise à disposition de cercles de lancement - Début de la rencontre peu après 14 H, fin peu avant 18 H.

Composition de l'équipe
SVCP : Pascale Folco, Jacky Beck, Jean-Luc Felut, Philippe Gonzalez, Jean-Pierre Inglot, David Lecomte, Richard Lecomte, Giuseppe Vaccarello. Coach : Christiane Délas.

Départ intéressant de la
SVCP qui s'adjugeait 4 tête-à-tête (un perdu à 11) pour un score de 8 à 4.

Venaient les doublettes où un grand chelem pouvait abréger le match mais en gagner au moins une pour n'avoir qu'une triplette à engranger était plus raisonnable. La doublette mixte remplissait assez rapidement cette mission tandis que les deux non mixtes étaient à la peine, assez largement menées. L'une d'elle s'inclinait malgré un coaching peut être un peu tardif tandis que l'autre, menée 2 à 12, se cramponnait comme une bernique à son rocher. Et elle entamait une "remontada"de tous les diables pour coiffer son adversaire sur le fil. Score : 14 à 7.

Une triplette à gagner, l'entreprise ne paraissait pas insurmontable mais il ne faut jamais vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué (l'ours et les deux compagnons de l'excellent La Fontaine). Et, de fait, sur le terrain les débuts des deux équipes locales étaient plutôt pâlots. La mixte zigzaguait, un coup dans le zig, un coup dans le zag, en raison de difficultés à l'appoint. Quant à l'autre, menée à 8 à 1, elle semblait en perdition. Mais semblait seulement, car suite à un changement de poste judicieux (tourner en langage bouliste), elle mettait le crabot et finissait par coller à la roue arrière de son adversaire.
Score 11 à 12 et une mène d'anthologie, pas facile à narrer (mais on va essayer de le faire pour Mme
Inglot, fidèle lectrice), allait suivre. Suite à un déplacement, le but est à environ 13 mètres du cercle de lancement, à 20 ou 30 cm de la ligne de perte (coté tribune), la SVCP a le point au sol à plus d'un mètre, une boule en main dans chaque équipe. Le corbeillois pointe et en fait un ingagnable (20 cm devant le bouchon). Et là, Majax, alias Jean-Pierre Inglot sort un coup à la rafle qui ne figure dans aucun manuel ! Environ 2,50 m avant le but et pas franchement droit, il fait bec sur une boule de l'adversaire qui pousse une boule de Philippe Gonzalez, laquelle finit par s'arrêter en équilibre sur la ligne de perte et gagner le point : 12 partout ! Que fait la police ? L'adversaire, probablement décontenancé par ce coup du sort, se désintégrait sur la dernière mène et la SVCP passait en quart.
L'autre match en triplette était cependant poursuivi et, là aussi, la
SVCP s'imposait difficilement 13 à 11. Score final, assez flatteur pour la SVCP : 24 à 7.

Un grand bravo aux deux équipes qui ont ménagé le suspens jusqu'au bout et bravo aux coachs. Merci aux nombreux spectateurs, dont un bon nombre de Corbeil. A noter que tant sur le terrain que sur les bords de celui-ci, l'ambiance était parfaitement sportive, ça fait du bien !

On s'est retrouvé à bavarder sympathiquement autour d'une sangria aux fruits rouges accompagnée de divers "solides". Les visiteurs et leur président,
Pascal Melnik, ont remercié la SVCP pour son accueil et lui ont souhaité bonne route pour la suite.

Un petit mot de remerciement pour les organisateurs, Alain
Fages au traçage, Jean-Louis Prot à la buvette et à la préparation du vin d'honneur, Christiane Délas, Annick Vidot et Bruno Gey à la remise en ordre du siège après le match.

Le quart de finale (tirage le 6.02.2018) devra être joué au plus tard le dimanche 18.02.2018.

Quelques photos à admirer dans la Photothèque à la rubrique Rencontres.


Alain FAGES / 4.02.2018

"180"


A ta santé Paul, à la tienne Claude
A ta santé Paul, à la tienne Claude
Paul Huré est né le 26.12.1927, année ou Charles Lindbergh effectuait la première traversée aérienne de l'Atlantique (en 33 heures et 30 minutes).
Claude Perruchaut est né le 16.01.1928, année de l'inauguration du Stade Roland Garros.
Imaginez les dizaines d’évènement historiques qui se sont déroulés pendant ces 90 ans et la fabuleuse évolution des techniques durant cette même période.

Et tout ce qu’ils ont vécu sur un plan personnel ! Le travail,
Paul était dans les légumes, Claude a d'abord été mineur de fond puis fonctionnaire de police, la famille, mariage puis 2 filles pour Paul et trois garçons pour Claude. Et leur descendance ! Et aussi la perte d'êtres chers.

A la
SVCP, ils ont trouvé leur place, depuis très longtemps pour Claude, plus récemment pour Paul. Et ils s'y sentent vraiment bien. Ils ont trouvé le fameux "vivre ensemble" qu'ils étaient venus chercher et on s'en réjoui. Leur verdeur fait plaisir à voir (quelques problèmes d'oreille quand même, mais bon), ils pratiquent la pétanque à la belle saison, les cartes quand le temps est maussade et ils conduisent encore tous les deux !

Non loin de 80 personnes (dont une partie de la famille des heureux nonagénaires) s'étaient pressées au Pavillon des Boulistes
Serge Bosredon pour honorer Paul et Claude qui ont financé la plus grande partie de ce vin d'honneur. Merci beaucoup.
A l'œuvre pour organiser cette réception,
Alain Fages à la publicité, aux achats et à la préparation de la sangria aux fruits rouges, Christiane Délas et Annick Vidot aux achats des cadeaux, Jean-Louis Prot principalement et Gérard Mario à la préparation du "solide". Et quelques autres qui se reconnaitront  à la mise en place, au service, au débarrassage, au rangement  et la vaisselle.

Après un petit speech du secrétaire dont le contenu est repris en tête de cet article,
Claude a eu des mots très sympathiques pour le club auxquels a volontiers souscrit Paul.
Et, patience, avant de trinquer à la santé des héros du jour, on est passé à la remise des cadeaux par
Christiane (grâce à une petite collecte effectuée auprès des adhérents). Ils ont été reçus avec surprise et bonheur par les récipiendaires : pour chacun, un pull, un cache-col, une boite de chocolat, un tapis de carte, des jeux de carte, le livre de l'année 1927 pour Paul et celui de l'année 1928 pour Claude et une pochette de jeux de la Française des jeux, le tout accompagné d'une carte "bon anniversaire". La SVCP, pas en reste, leur a offert une polaire du club. Ils nous ont profondément remercié pour tout. C'est normal leur répétait-on pour des gens aussi appréciés que vous.

Alain Fages avec le "Joueur du  Mois" d'octobre 2017, Manuel Dias Mendes
Alain Fages avec le "Joueur du Mois" d'octobre 2017, Manuel Dias Mendes
En intermède, la récompense "Joueur du Mois" d'octobre 2017 a été remise - avec un certain retard - à Manuel Dias Mendes (10 points) Bravo Manu !

Des applaudissements nourris ont ponctué chaque étape de cette réunion. Puis on est passé "à table". Pour accompagner la sangria aux fruits rouges (recette en PJ), on pouvait consommer du quatre quart, des cigarettes russes, des cacahuètes, du  tzaziki, du ktipiti, de l'houmous, du tarama et du guacamole tartinés sur des bruschettas, du chorizo, du boursin échalote/ciboulette, ail et fines herbes ou figue et noix accompagnés de gressins et des  tomates cerises. Merci à
Annick Vidot (6 paquets de gâteaux Savane) et Gérard Lazare ( deux quatre-quarts "Maison" et bière(s) Jeanlin) qui ont apporté des compléments.

Chacun a trinqué avec nos "doyens" dans une excellente ambiance et, un peu passé 20 H, on s'est quitté heureux d'avoir vécu un grand moment de communion.

Des photos de l'évènement sont visibles dans la Photothèque à la rubrique Manifestations

 
Alain FAGES / 3.02.2018